A.Q.N.I

Forums de discussion des survivant-es d'A.Q.N.I
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 islamophobie du racket conceptuel au racket politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
M.

avatar

Messages : 1610
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 4:15

Entre les anar qui demandent aux gens de cafter sur qui a pourri leur devanture, et des mao qui accusent des anar d'appartenir à une secte ! Purée on sait rigoler à Paris on dirait !
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 10:23

M. a écrit:
Entre les anar qui demandent aux gens de cafter sur qui a pourri leur devanture, et des mao qui accusent des anar d'appartenir à une secte ! Purée on sait rigoler à Paris on dirait !

La révolution n'est pas un dïner de gala, mais un repas dominical sur fonds des grosses têtes avec des oncles alcoolos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 10:28

J'avais pas vu le rdv sur le thème anti-mao, je pige pq Fuzak semblait tout contracté dans ses messages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 10:46

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
Pourtant le maoisme a eu la main lourde avec les musulmans.
Je ne comprends pas votre attrait pour la défense de l'islam. Ce me fait penser à une stratégie trots foireuse de révo cachés derrière un discours modéré-réformiste ou à du faut être gentil avec tous ceux qui souffrent.

Moi ce qu'il ne me plait pas c'est juste la ligne anarcho-indiv de cette bibliothèque. Ils disent pas mal de conneries aussi. On trouve pas mal d'embrouilles persos propres à ce milieu. Mais on y croise aussi des cocos intéressants.
Tu es sûr de les détester uniquement pour des motifs politiques fusak?

J'suis désolé mais les seuls personnes que je connais qui ont été humiliés par la police sont musulmans.

On peut aussi parler de la gestion coloniale des quartiers cachés derrière la lutte contre la drogue mais ont à surtout construit un problème musulman pour renforcer l'idéologie coloniale, et pour une gestion coloniale des quartiers populaires de banlieue. C'est pas juste du racisme, c'est un racisme en particulier, l'islamophobie, le racisme contre les musulmans, qui est le fer de lance du racisme en général et du colonialisme intérieur.

Revenir en haut Aller en bas
Fusako Shigenobu
Admin
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 11:13

nhihil a écrit:
J'avais pas vu le rdv sur le thème anti-mao, je pige pq Fuzak semblait tout contracté dans ses messages.

J'ai pas vu celui là non plus pourtant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://aqni.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 11:34

M. a écrit:
Entre les anar qui demandent aux gens de cafter sur qui a pourri leur devanture, et des mao qui accusent des anar d'appartenir à une secte ! Purée on sait rigoler à Paris on dirait !

Ya pas que les maos qui pensent ça !

Citation :
Penser qu'on peut s'occuper de la contradiction principale sans traiter des contradictions secondaires c'est avoir de la merde dans les yeux et c'est transformer les contradictions non-antagoniques en questions antagoniques, les anars petit bourgeois sont des pro pour ce genre de manœuvre.


J'ai pas compris la deuxième partie de la phrase !
Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 12:19

Citation :
J'suis désolé mais les seuls personnes que je connais qui ont été humiliés par la police sont musulmans.

Les contrôles aux faciès visent aussi les noirs de banlieues, donc aussi des chrétiens et des athées. Et ils ne visent pas les européens musulmans (bosniaques ou convertis). C'est un problème de racisme pas de religion et de confusion entre les deux aussi, apparemment.

M. a écrit:
Entre les anar qui demandent aux gens de cafter sur qui a pourri leur devanture, et des mao qui accusent des anar d'appartenir à une secte ! Purée on sait rigoler à Paris on dirait !

Ici c'est Paris.
Ne rigole pas, c'est vraiment ça. Laughing Bon, sinon y'en a qui font un peu toutes les crèmeries histoire de tuer le temps, comme moi, mais faut pas le dire tout haut sinon tu vois tout de suite la proportion que ça prend. Je pensais même plus qu'on pouvait me prendre pour un anar surtout indiv avec toutes les conneries que j'ai dites sur ce fofo Shocked (on reste frère messeuf t'as vu).
Bon fin de la discussion pour moi, j'ai vraiment pas la tête à ça. Vous pouvez toujours poursuivre ça dans la biblio citée, puisqu'ils vous y invitent, lundi p-m, c'est ouvert. Je prends note de ton bouquin sur le KPD, fusak.
Revenir en haut Aller en bas
Mao_ré

avatar

Messages : 1230
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 20:23

Les noirs des banlieues françaises, lorsqu' africains ,sont majoritairement issus de familles musulmanes , sauf lorsqu'ils sont antillais bien sûr, puisque l'empire colonial français se situait surtout sur des terres à majorité musulmane Sénégal Mali etc.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com
Fusako Shigenobu
Admin
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 30 Jan - 21:50

Swagluminati a écrit:


Citation :
Penser qu'on peut s'occuper de la contradiction principale sans traiter des contradictions secondaires c'est avoir de la merde dans les yeux et c'est transformer les contradictions non-antagoniques en questions antagoniques, les anars petit bourgeois sont des pro pour ce genre de manœuvre.


J'ai pas compris la deuxième partie de la phrase !

Ceux qui prétendent qu'il ne faut se préoccuper que de la question de la classe car c'est la contradiction fondamentale délaisse les autres contradictions tel que le racisme ou le sexisme. Ces contradictions qui existent au sein du peuple, si on les met de côté, qu'on les traite pas à bras le corps s'enveniment et deviennent des contradictions antagoniques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://aqni.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Dim 31 Jan - 12:22

ok j'avais du mal avec la catégorie de "contradiction antagonique/non-antagonique". C'est grave cool comme distinction, j'avais encore entendu personne formuler le problème ainsi ! Merci grow !!!
Revenir en haut Aller en bas
Fusako Shigenobu
Admin
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Dim 31 Jan - 14:08

Swagluminati a écrit:
ok j'avais du mal avec la catégorie de "contradiction antagonique/non-antagonique". C'est grave cool comme distinction, j'avais encore entendu personne formuler le problème ainsi ! Merci grow !!!

La prochaine fois que je te vois tu me prends les 4 essais philosophiques de Mao. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://aqni.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Dim 31 Jan - 14:24

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Dim 31 Jan - 14:45


J'ai du Mao chez moi en plus, je l'ai encore jamais ouvert.

Revenir en haut Aller en bas
Fusako Shigenobu
Admin
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Dim 31 Jan - 22:22

Très bien les textes choisis, il y a l'essentiel !
Pour les 4 essais philosophiques ils sont dedans :
De la pratique p. 67
De la contradiction p. 89
De la juste solution des contradictions au sein du peuple p. 468
D'où viennent les idées justes ? p. 544

C'est pas long à lire et ça devrait t'intéresser d'autant plus que t'es étudiant en philo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://aqni.forumactif.org
Moraletta



Messages : 846
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Lun 1 Fév - 23:21

la saison du clash a commencébounce
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Jeu 4 Fév - 15:23

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
Je ne perds jamais mon temps à lire la presse. Mais, libé, le figaro, le monde, les quotidiens bourgeois de référence tombent moins dans le sensationnalisme.

Mouais, franchement non. Le Monde, sous ses couverts d'objectivité bourgeoise fait un peu de tout et de rien, mais se montre parfois aussi sensationnaliste. Le Figaro j'en parlerais même pas, bien sûr que si. Libé c'est plus rare certes, parce qu'il faut plaire au prof bobo, mais ça arrive. Un exemple ici, ou encore avec la publication d'une tribune de Pascal Bruckner sur le mot "islamophobie", ou autres.

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
La plupart des Français n'ont aucun lien avec le colonialisme (hormis celui de la consommation), je ne vois pas par conséquent comment ils pourraient avoir une mentalité postcoloniale. Je ne pense pas d'ailleurs que la laïcité telle que nous la vivons actuellement, ait une filiation quelconque avec l'Algérie Française, dans laquelle, par exemple, les jugements rendus par le cadi (juge musulman) à l'endroit des musulmans étaient reconnus par l'Etat.
Quant à la pratique de l'islam, elle est dénoncée lorsqu'elle va à l'encontre de ce que l'Etat pense être une bonne gestion administrative des lieux publics. Et encore, après la loi contre le voile intégral, on peut croiser encore des femmes vêtues ainsi dans l'espace public, on ne peut pourtant pas dire que ça passe inaperçu et pourtant je ne vois pas débouler de fonctionnaires pour stopper ce phénomène.
La répression de la religion dans un Etat bourgeois ne peut que se limiter à quelques pratiques anti-sociales.

"Aucun lien avec le colonialisme" ? C-à-d ?

Bien sûr que si, nos grands-parents l'ont vécu, ils ont du se positionner à l'époque, nos parents aussi, et les visions de la figure de "l'arabe" que l'on a ont quelques choses à voir avec tout ça.
Les indigènes dans les bidonvilles à Nanterre et ailleurs, les harkis qui arrivent en masse, les pieds-noirs, les premières cités ouvrières issues de l'immigration, tout ça, ça n'a pas de rapport avec le colonialisme ?
L'héritage culturel du colonialisme est non négligeable, puisqu'il est finalement une construction qui s'impose autant par la force que par un face-à-face avec les contre-pouvoirs qu'elle développe dans son rapport de force, notamment par plusieurs modes de légitimations et plusieurs discours particuliers. Le colonialisme instaure consciemment ou non un système de pensées et de valeurs dans le pays où il opère, et ce système a des implications très concrètes sur l'identité des colonisés, des indigènes de la métropole, et donc aussi par contrecoup sur les fils de colonisés.
Je dis pas que ces systèmes sont aussi forts aujourd'hui, je dis qu'ils ont laissé des traces dans les mentalités, de chaque côtés. Je dis aussi que notre vision de l'islam est toujours pas mal enracinée là-dedans, peut-être pas la votre ni la mienne mais la vision des gens du quotidien, faut parler un peu, j'ai l'impression que sous chaque voile se cache une ben laden quand je parle à des vieux pas politisés, et même chez les jeunes petits bourgeois/bourgeois y'a un racisme quotidien qui fait franchement peur à voir, et ce racisme-là s'est pas mal métamorphosé ces dernières années pour laisser place à une islamophobie rampante. Comme ça, les jeunes qui votent FN et qui ont trois potes rebeus bah ils s'appuient plus sur une critique radicale et stéréotypée de l'islam (et surtout de "l'islam imaginaire") qu'une critique raciale de l'arabe lui-même, toléré lorsqu'il est un "bon immigré".

Un exemple simple pour illustrer ce "racisme post-colonial": les grosses vagues d'immigrations récentes sont toujours cibles d'une forme de xénophobie exacerbée (à l'image à une époque des immigrants italiens, polonais, portugais, arméniens - voir les travaux de Noirel sur le sujet qui sont fondateurs et toujours très enrichissants), mais les seuls pour qui les enfants, les petits-enfants, et même les petits-petits-enfants sont concernés par le même type de xénophobie et de racisme, c'est les enfants d'immigrés noirs-Africains ou maghrébins (ou "d'apparence maghrébine" pourrait-on même se risquer à dire, avec les nouveaux réfugiés des printemps arabes et des guerres qui s'en sont suivies - ce qui témoigne aussi de la permanence d'un racisme strictement racial sous les couverts de l'islamophobie). On arrive même à parler pour eux d'immigrés de la deuxième ou de la troisième génération, toujours avec un ton si méprisant et sévère.

La colonisation a essentialisé des différences culturelles (notamment et de plus en plus en s'appuyant sur la référence musulmane), elle a naturalisé une disqualification morale (sur le front des valeurs) de ces différences-là, et ce via des processus complexes qui relèvent plus d'une production systémique de notre société que d'une simple survivance mémorielle. Tu peux pas nier que les immigrés postcoloniaux des années 1960/70/80 ont été appréhendé (aussi bien par les "gens du quotidien" que par les institutions, plus subtilement) à travers l'imaginaire colonial (qui est un imaginaire social hérité).

Pour ce qui est de la répression de la pratique de l'islam, c'est peut-être deux/trois lois pour toi mais elles sont importantes en cela qu'elles ont pris appuis sur une modification de la perception de la laïcité. Jean Baubérot, historien de la laïcité, l'explique très bien. Je name-droppe pas mal mais c'est parce que y'a beaucoup à dire et que d'autres l'ont très bien développé (mieux que je ne saurais le faire).

Citation :
Rof surtout c'est pas plus sérieux et intéressant que la presse bourgeoise. Mais si t'as des trucs bien je suis preneur.

Des fois si quand même. Quelques conseils sous plusieurs angles pour aborder le sujet, tout n'est pas parfait en soit mais c'est plus des "matériaux" pour développer sa propre critique:

Spoiler:
 
Cette tribune t'as du la lire mais elle est pas complètement bidonnée non plus je trouve: http://www.bboykonsian.com/Libertaires-et-sans-concessions-contre-l-islamophobie-_a2635.html

Citation :
Non, la domination c'est surtout une réalité juridique. Il n'y a pas de lois qui posent juridiquement cette domination (ce n'est pas le cas du salariat par exemple). Mais il y a des discriminations, ça d'accord.

Pour ce qui est de la domination comme uniquement juridique, je trouve ça soit très tatillon, soit complètement débile. Peut-être qu'il y a des nuances terminologiques que je ne connais pas en la matière, et en ce cas-là autant pour moi, mais une domination peut très bien être d'ordre symbolique, et/ou culturelle, etc., sans forcément trouver de traduction d’ordre juridique (cela dit ici, on peut en trouver, comme avec la transformation juridique de la laïcité qui ne me semble pas être tant que ça un simple détail).

Fusako Shigenobu a écrit:

Oui ils représentent la pire ligne parmi les anarchistes. Le soit-disant purisme radicalisme propre aux petit-bourgeois radicalisés derrière leur livre de nazis (Heidegger et autres merdes) qui bavent de mépris pour le prolétariat.
(...)
D'ailleurs je ne les ai jamais rencontré de ma vie (ces gens là sont comme des cyber sauf que leur secte se réunit dans une pseudo-bibli), je ne peux les détester que pour des motifs idéologiques.
Tous les ultra-radicaux métaphysiques de pseudo-révolutionnaires romantiques finissent inéluctablement dans les bras des fascistes, l'histoire l'a déjà prouvé trop de fois pour qu'on ait le moindre doute là dessus. Soit il y a autocritique et rectification (radicale !), soit ils continuent leur dérive vers leurs alliés naturels (les ennemis du prolétariats).
Cela dit Fusako, je suis pas forcément d’accord là-dessus, on peut très bien puiser quelques inspirations théoriques chez Heidegger, même si ça peut vite être malsain, ou même tout simplement être un romantique révolutionnaire (ou développer une métaphysique révolutionnaire) sans tomber dans le fascisme... On peut même développer un point de vue romantique révolutionnaire et soutenir par pragmatisme les luttes de libérations nationales, et critiquer sans concession l'islamophobie ou autre. J'ai l'impression que tu amalgames appelistes caricaturaux/caricaturés à anarchistes individualistes supra-radicaux-en-bibliothèques, qui même si parfois proposent les mêmes modes d'actions sont assez différents sur le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Jeu 4 Fév - 19:27

Bobomb a écrit:
Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
Je ne perds jamais mon temps à lire la presse. Mais, libé, le figaro, le monde, les quotidiens bourgeois de référence tombent moins dans le sensationnalisme.

Mouais, franchement non. Le Monde, sous ses couverts d'objectivité bourgeoise fait un peu de tout et de rien, mais se montre parfois aussi sensationnaliste. Le Figaro j'en parlerais même pas, bien sûr que si. Libé c'est plus rare certes, parce qu'il faut plaire au prof bobo, mais ça arrive. Un exemple ici, ou encore avec la publication d'une tribune de Pascal Bruckner sur le mot "islamophobie", ou autres.

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
La plupart des Français n'ont aucun lien avec le colonialisme (hormis celui de la consommation), je ne vois pas par conséquent comment ils pourraient avoir une mentalité postcoloniale. Je ne pense pas d'ailleurs que la laïcité telle que nous la vivons actuellement, ait une filiation quelconque avec l'Algérie Française, dans laquelle, par exemple, les jugements rendus par le cadi (juge musulman) à l'endroit des musulmans étaient reconnus par l'Etat.
Quant à la pratique de l'islam, elle est dénoncée lorsqu'elle va à l'encontre de ce que l'Etat pense être une bonne gestion administrative des lieux publics. Et encore, après la loi contre le voile intégral, on peut croiser encore des femmes vêtues ainsi dans l'espace public, on ne peut pourtant pas dire que ça passe inaperçu et pourtant je ne vois pas débouler de fonctionnaires pour stopper ce phénomène.
La répression de la religion dans un Etat bourgeois ne peut que se limiter à quelques pratiques anti-sociales.

"Aucun lien avec le colonialisme" ? C-à-d ?

Bien sûr que si, nos grands-parents l'ont vécu, ils ont du se positionner à l'époque, nos parents aussi, et les visions de la figure de "l'arabe" que l'on a ont quelques choses à voir avec tout ça.
Les indigènes dans les bidonvilles à Nanterre et ailleurs, les harkis qui arrivent en masse, les pieds-noirs, les premières cités ouvrières issues de l'immigration, tout ça, ça n'a pas de rapport avec le colonialisme ?
L'héritage culturel du colonialisme est non négligeable, puisqu'il est finalement une construction qui s'impose autant par la force que par un face-à-face avec les contre-pouvoirs qu'elle développe dans son rapport de force, notamment par plusieurs modes de légitimations et plusieurs discours particuliers. Le colonialisme instaure consciemment ou non un système de pensées et de valeurs dans le pays où il opère, et ce système a des implications très concrètes sur l'identité des colonisés, des indigènes de la métropole, et donc aussi par contrecoup sur les fils de colonisés.
Je dis pas que ces systèmes sont aussi forts aujourd'hui, je dis qu'ils ont laissé des traces dans les mentalités, de chaque côtés. Je dis aussi que notre vision de l'islam est toujours pas mal enracinée là-dedans, peut-être pas la votre ni la mienne mais la vision des gens du quotidien, faut parler un peu, j'ai l'impression que sous chaque voile se cache une ben laden quand je parle à des vieux pas politisés, et même chez les jeunes petits bourgeois/bourgeois y'a un racisme quotidien qui fait franchement peur à voir, et ce racisme-là s'est pas mal métamorphosé ces dernières années pour laisser place à une islamophobie rampante. Comme ça, les jeunes qui votent FN et qui ont trois potes rebeus bah ils s'appuient plus sur une critique radicale et stéréotypée de l'islam (et surtout de "l'islam imaginaire") qu'une critique raciale de l'arabe lui-même, toléré lorsqu'il est un "bon immigré".

Un exemple simple pour illustrer ce "racisme post-colonial": les grosses vagues d'immigrations récentes sont toujours cibles d'une forme de xénophobie exacerbée (à l'image à une époque des immigrants italiens, polonais, portugais, arméniens - voir les travaux de Noirel sur le sujet qui sont fondateurs et toujours très enrichissants), mais les seuls pour qui les enfants, les petits-enfants, et même les petits-petits-enfants sont concernés par le même type de xénophobie et de racisme, c'est les enfants d'immigrés noirs-Africains ou maghrébins (ou "d'apparence maghrébine" pourrait-on même se risquer à dire, avec les nouveaux réfugiés des printemps arabes et des guerres qui s'en sont suivies - ce qui témoigne aussi de la permanence d'un racisme strictement racial sous les couverts de l'islamophobie). On arrive même à parler pour eux d'immigrés de la deuxième ou de la troisième génération, toujours avec un ton si méprisant et sévère.

La colonisation a essentialisé des différences culturelles (notamment et de plus en plus en s'appuyant sur la référence musulmane), elle a naturalisé une disqualification morale (sur le front des valeurs) de ces différences-là, et ce via des processus complexes qui relèvent plus d'une production systémique de notre société que d'une simple survivance mémorielle. Tu peux pas nier que les immigrés postcoloniaux des années 1960/70/80 ont été appréhendé (aussi bien par les "gens du quotidien" que par les institutions, plus subtilement) à travers l'imaginaire colonial (qui est un imaginaire social hérité).

Pour ce qui est de la répression de la pratique de l'islam, c'est peut-être deux/trois lois pour toi mais elles sont importantes en cela qu'elles ont pris appuis sur une modification de la perception de la laïcité. Jean Baubérot, historien de la laïcité, l'explique très bien. Je name-droppe pas mal mais c'est parce que y'a beaucoup à dire et que d'autres l'ont très bien développé (mieux que je ne saurais le faire).

Citation :
Rof surtout c'est pas plus sérieux et intéressant que la presse bourgeoise. Mais si t'as des trucs bien je suis preneur.

Des fois si quand même. Quelques conseils sous plusieurs angles pour aborder le sujet, tout n'est pas parfait en soit mais c'est plus des "matériaux" pour développer sa propre critique:

Spoiler:
 
Cette tribune t'as du la lire mais elle est pas complètement bidonnée non plus je trouve: http://www.bboykonsian.com/Libertaires-et-sans-concessions-contre-l-islamophobie-_a2635.html

Citation :
Non, la domination c'est surtout une réalité juridique. Il n'y a pas de lois qui posent juridiquement cette domination (ce n'est pas le cas du salariat par exemple). Mais il y a des discriminations, ça d'accord.

Pour ce qui est de la domination comme uniquement juridique, je trouve ça soit très tatillon, soit complètement débile. Peut-être qu'il y a des nuances terminologiques que je ne connais pas en la matière, et en ce cas-là autant pour moi, mais une domination peut très bien être d'ordre symbolique, et/ou culturelle, etc., sans forcément trouver de traduction d’ordre juridique (cela dit ici, on peut en trouver, comme avec la transformation juridique de la laïcité qui ne me semble pas être tant que ça un simple détail).

Fusako Shigenobu a écrit:

Oui ils représentent la pire ligne parmi les anarchistes. Le soit-disant purisme radicalisme propre aux petit-bourgeois radicalisés derrière leur livre de nazis (Heidegger et autres merdes) qui bavent de mépris pour le prolétariat.
(...)
D'ailleurs je ne les ai jamais rencontré de ma vie (ces gens là sont comme des cyber sauf que leur secte se réunit dans une pseudo-bibli), je ne peux les détester que pour des motifs idéologiques.
Tous les ultra-radicaux métaphysiques de pseudo-révolutionnaires romantiques finissent inéluctablement dans les bras des fascistes, l'histoire l'a déjà prouvé trop de fois pour qu'on ait le moindre doute là dessus. Soit il y a autocritique et rectification (radicale !), soit ils continuent leur dérive vers leurs alliés naturels (les ennemis du prolétariats).
Cela dit Fusako, je suis pas forcément d’accord là-dessus, on peut très bien puiser quelques inspirations théoriques chez Heidegger, même si ça peut vite être malsain, ou même tout simplement être un romantique révolutionnaire (ou développer une métaphysique révolutionnaire) sans tomber dans le fascisme... On peut même développer un point de vue romantique révolutionnaire et soutenir par pragmatisme les luttes de libérations nationales, et critiquer sans concession l'islamophobie ou autre. J'ai l'impression que tu amalgames appelistes caricaturaux/caricaturés à anarchistes individualistes supra-radicaux-en-bibliothèques, qui même si parfois proposent les mêmes modes d'actions sont assez différents sur le fond.

J'AI DEJA DIT QUE JE NE VOULAIS PLUS PARTICIPER A CE TOPIC DE MERDE, QUE JE N'AIE PAS A LE REPETER UNE TROISIEME FOIS, ALLES KLAR?!!
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Jeu 4 Fév - 20:53

Ha ouais merde j'étais passé à côté, c'est surtout que tu me répondais directement en 1ère page à pas mal de trucs, et qu'étant parti ce week-end j'avais pas pu te répondre précisément, j'voulais pas t'obliger à me répondre

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Ven 5 Fév - 19:00

LPB un de ces quatre faudrait qu'on se prenne un verre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mao_ré

avatar

Messages : 1230
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Ven 5 Fév - 21:41

FCP a écrit:
LPB un de ces quatre faudrait qu'on se prenne un verre Smile

Au bord du canal saint Martin.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 6 Fév - 0:20

FCP a écrit:
LPB un de ces quatre faudrait qu'on se prenne un verre Smile

bonne idée, appelle quand tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   Sam 6 Fév - 14:18

j'ai pas de tel donc mp Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: islamophobie du racket conceptuel au racket politique   

Revenir en haut Aller en bas
 
islamophobie du racket conceptuel au racket politique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'administration publique electronique: reduire le racket
» Les Deals et le Racket
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.Q.N.I :: Actualités :: Rendez-vous-
Sauter vers: