A.Q.N.I

Forums de discussion des survivant-es d'A.Q.N.I
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 analectes de rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Ven 28 Juil - 19:52

ça doit bien faire chier les nihilistes russes de se faire traiter des nihilistes russes. C'est nationaliste quoi.
Et en passant c''est pas anti-nihiliste d'expliquer le nihilisme, philosophiquement parlant ?
Tout est pourri tout se perd, on recule, ils font chier
Revenir en haut Aller en bas
analectes



Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Lun 31 Juil - 16:20

ils n'auraient pas aimé non plus le qualificatif de "nihilistes". eux-mêmes utilisent le qualificatif de russe pas dans un sens nationaliste, mais dans un sens simplement "administro-descriptif"
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Lun 31 Juil - 19:20

ne fait que répéter ce qui a déjà été dit a écrit:
ils n'auraient pas aimé non plus le qualificatif de "nihilistes"
tu ne fais que répéter ce qui a déjà été dit

analectes a écrit:
"administro-descriptif"
ah c'est comme pour les nègres, juifen et les arabes ?
Revenir en haut Aller en bas
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 2:27

superbe merci

Revenir en haut Aller en bas
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 2:35

analectes a écrit:
ils n'auraient pas aimé non plus le qualificatif de "nihilistes". eux-mêmes utilisent le qualificatif de russe pas dans un sens nationaliste, mais dans un sens simplement "administro-descriptif"




oué y'a quelques trucs là dessus très intéressant genre "nègre" et la négritude en vrai c'est une construction policière en théorie situ genre les africains avant la colonisation ils ne s’appelaient pas "noirs", ce qualificatif fut donné par les premiers colons portos


Revenir en haut Aller en bas
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 9:38

merci pour le texte universitaire j'me retrouve vachement dedans putain la "méfiance envers les idées" + le côté "éducation libertaire" mais non pas sans une certaine "rigueur"

"Ces traits étaient liés étroitement au penchant des nihilistes à l'introspection.
Ces jeunes étaient passionnément intéressés par la vie intérieure de l'être humain
en général et par leur propre vie intérieure en particulier, et tendaient à poser des
questions de nature anthropologique et existentialiste lorsqu'ils affrontaient les
grands sujets de l'essence de la vie, de la culture, de la société et de la politique."

Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1577
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 9:42

C'est pas en "théorie situ", c'est un fait. Fanon dans "Peaux noires, masques blancs" dit sensiblement la même chose en parlant des Malgaches, qui ne sont devenus Malgaches et ont été circonscrit à leur "malgacherie" qu'à partir du moment où les occidentaux les ont colonisé.
Après quand le gars (Zagdanski) parle du rapport au temps différents entre Occidentaux, Africains, Asiatiques, c'était peut-être vrai à l'époque où ils ne se croisaient pas ou pas beaucoup, mais bon maintenant partout sur la planète il faut bosser pour se payer un loyer et à bouffer...
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 9:46

ce qui est intéressant et de ce que j'ai compris, c'est que ce ne sont pas des utopistes dans le sens pro socialisme ou communisme mais genre ils sont méfiants de la paysannerie et ça c'est un plus parce qu'on peut pas les classer dans la catégorie "progressiste" ni dans la catégorie réactionnaire crypto tsariste d'une "révolte contre le monde moderne"
Revenir en haut Aller en bas
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 9:58

M. a écrit:
C'est pas en "théorie situ", c'est un fait. Fanon dans "Peaux noires, masques blancs" dit sensiblement la même chose en parlant des Malgaches, qui ne sont devenus Malgaches et ont été circonscrit à leur "malgacherie" qu'à partir du moment où les occidentaux les ont colonisé.
Après quand le gars (Zagdanski) parle du rapport au temps différents entre Occidentaux, Africains, Asiatiques, c'était peut-être vrai à l'époque où ils ne se croisaient pas ou pas beaucoup, mais bon maintenant partout sur la planète il faut bosser pour se payer un loyer et  à bouffer...



ah ok merci, bien dit l'ami c'est l'hégémonie macdonalds partout partout en effet



c'est vrai que le temps c'est un sujet complexe, est ce que fondamentalement aujourd'hui on peut dire que les chinois sont toujours bouddhistes dans le sens ou eux aussi maintenant ils ont une Bourse et des traders ? -si on occulte leur paysannerie- sachant qu'ils sont très "autarcique" dans leur comportement, tout est chinois, facebook chinois, internet chinois, application chinoise etc... (en même temps ils ont pas vraiment le choix)


cet isolationnisme technologique + barrière de la langue + forte identification ethnique va t-il permettre la pérennisation de la Chine pour le XXI ème siècle ? ce développement technologique basé sur la durée, la longueur et les grands espaces de temps dénotent t-ils d'un caractère particulier de "l'âme chinoise" -fatalement lié aux traditions spirituelles ? (tao, bouddha ?)

faut voir
Revenir en haut Aller en bas
Moraletta



Messages : 824
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 10:42

Citation :

pourquoi c'est cool le bouddhisme ?

Non c'est de la merde, la vie c'est la jouissance flower
Même la souffrance fait plaisir plutot que rien.
Je suis pas une pierre, je suis celui qui la lance afro
Vive rien, nique rien.. que de sottises
Vive tout, nique tout ouais ^^

Bon j'arrête, j'ai pas bien dormi
merci pour le partage I love you
Revenir en haut Aller en bas
Moraletta



Messages : 824
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 10:44

M. Du Nihilisme a écrit:
superbe merci


Je suis content quand vous êtes contents, la joie des autres étend la mienne à l'infini
Mais putain je suis encore bourré ou quoi
Revenir en haut Aller en bas
analectes



Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 12:37

Latifa a écrit:
ne fait que répéter ce qui a déjà été dit a écrit:
ils n'auraient pas aimé non plus le qualificatif de "nihilistes"
tu ne fais que répéter ce qui a déjà été dit

analectes a écrit:
"administro-descriptif"
ah c'est comme pour les nègres, juifen et les arabes ?


non, c'est comme "russe" dans "adresse aux étudiants russes" d'après le titre d'un texte de netchaiev.
J'ai comme l'impression que tu veux me faire passer pour une truffe... C'est marrant !
Revenir en haut Aller en bas
analectes



Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 12:45

Moraletta a écrit:
Citation :

pourquoi c'est cool le bouddhisme ?

Non c'est de la merde, la vie c'est la jouissance flower
Même la souffrance fait plaisir plutot que rien.
Je suis pas une pierre, je suis celui qui la lance afro
Vive rien, nique rien.. que de sottises
Vive tout, nique tout ouais ^^

Bon j'arrête, j'ai pas bien dormi
merci pour le partage I love you

Ben ch'uis bien d'accord. souvent, y'a mélange entre le vide bouddhiste et le rien nihiliste, entre "vive rien, nique rien" et "vive rien, nique tout". Pour moi, c'est tout vu...
Revenir en haut Aller en bas
analectes



Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mar 1 Aoû - 13:01

M. Du Nihilisme a écrit:
oué y'a quelques trucs là dessus très intéressant genre "nègre" et la négritude en vrai c'est une construction policière en théorie situ genre les africains avant la colonisation ils ne s’appelaient pas "noirs", ce qualificatif fut donné par les premiers colons portos


Pour qui les connait pas déjà, quelques bouquins sur le sujet :
Elikia M'Bokolo et Jean-Loup Amselle, Au cœur de l'ethnie
JP Chrétien et G. Prunier, Les ethnies ont une histoire (dedans y'a un chapitre sur madagascar)
Jean-Loup Amselle, L'occident décroché. Enquête sur les postcolonialismes
Jean-François Bayart, Les études postcoloniales. Un carnaval académique
et sur l'illusion identitaire en europe :
Eric Hobsbawm et Terence Ranger, L'invention de la tradition
Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1577
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Mer 2 Aoû - 15:29

M. Du Nihilisme a écrit:
c'est vrai que le temps c'est un sujet complexe, est ce que fondamentalement aujourd'hui on peut dire que les chinois sont toujours bouddhistes dans le sens ou eux aussi maintenant ils ont une Bourse et des traders ? -si on occulte leur paysannerie- sachant qu'ils sont très "autarcique" dans leur comportement, tout est chinois, facebook chinois, internet chinois, application chinoise etc... (en même temps ils ont pas vraiment le choix)


cet isolationnisme technologique + barrière de la langue + forte identification ethnique va t-il permettre la pérennisation de la Chine pour le XXI ème siècle ? ce développement technologique basé sur la durée, la longueur et les grands espaces de temps dénotent t-ils d'un caractère particulier de "l'âme chinoise" -fatalement lié aux traditions spirituelles ? (tao, bouddha ?)

faut voir

Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Jeu 3 Aoû - 0:28

grande truffe a écrit:

Pour qui les connait pas déjà, quelques bouquins sur le sujet :
Elikia M'Bokolo et Jean-Loup Amselle, Au cœur de l'ethnie
JP Chrétien et G. Prunier, Les ethnies ont une histoire (dedans y'a un chapitre sur madagascar)
Jean-Loup Amselle, L'occident décroché. Enquête sur les postcolonialismes
Jean-François Bayart, Les études postcoloniales. Un carnaval académique
et sur l'illusion identitaire en europe :
Eric Hobsbawm et Terence Ranger, L'invention de la tradition
nom dieu - une truffe !!! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Jeu 3 Aoû - 0:44

analectes a écrit:
non, c'est comme "russe" dans "adresse aux étudiants russes"
mais arrête de prendre des gens pour des cons ! Depuis que tes là c'est la même danse avec toi, de tes prétextes j'en ai rien a foutre et personne ici nonplus je crois. Qu'e.i.ll.e.s ne relève pas c'est que on est marticulièrement gentil.l.e.s par ici.
Un titre qui nomme une groupe qui est identifiable a être une groupe d'étudiants russes, ben on peut bien dire ça.
Les femmes, hommes, russes nihilistes, les noirs d’Afrique, les corses, les parisiens, les paysans. On ne peut pas dire ça puisque cela contient ou est un qualifiant réducteur qui nie et réduit la liberté individuel.le de s’autodéterminer.
Si tu fais pas gaffe je risque de t'insulter
Revenir en haut Aller en bas
Moraletta



Messages : 824
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Jeu 3 Aoû - 14:11

[quote="analectes"][quote="Moraletta"]
Citation :

Ben ch'uis bien d'accord. souvent, y'a mélange entre le vide bouddhiste et le rien nihiliste, entre "vive rien, nique rien" et "vive rien, nique tout". Pour moi, c'est tout vu...

S'agirait que je m'y intérresse plus amplement au nihilisme russe, la vision que j'en ai des nihilistes actuels c'est un posture pour se cacher des souffrances du monde, pour ne pas prendre parti et pour se dédouaner d'être un connard fini. L'argument premier du punk apolitique qui mérite une belle tarte.



Revenir en haut Aller en bas
Moraletta



Messages : 824
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Jeu 3 Aoû - 14:14

[quote="M. Du Nihilisme"]
M. a écrit:

c'est un sujet complexe,

R A C I A L I S T E Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1577
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Jeu 3 Aoû - 14:51

Ne sois pas confus entre les pseudo stp !
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Moraletta



Messages : 824
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Jeu 3 Aoû - 15:20

c'est les citations, elle foire
Revenir en haut Aller en bas
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Jeu 3 Aoû - 18:12

soutien total à moraletta qui grimpe dans mon estime (en attendant d'grimper sur ma bite -tout Genre confondu j'fais pas dans l'détail) en effet les nihilistes sont infâmes. Rien de pire qu'un lecteur de Cioran du quartier Latin crypto-valeurs-actuelles



je vous embrasse,
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: analectes de rien   Ven 4 Aoû - 20:56

M. Du Nihilisme a écrit:
soutien total à moraletta qui grimpe dans mon estime en effet les nihilistes sont infâmes. Rien de pire qu'un lecteur de Cioran du quartier Latin crypto-valeurs-actuelles



je vous embrasse,
Laughing
tu vois sans la parenthèse ça le fait
tes gentille en fait mais tu veux te protéger;.. besoin pas mon singe
Revenir en haut Aller en bas
analectes



Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Dim 6 Aoû - 12:59

M. Du Nihilisme a écrit:
soutien total à moraletta qui grimpe dans mon estime (en attendant d'grimper sur ma bite -tout Genre confondu j'fais pas dans l'détail) en effet les nihilistes sont infâmes. Rien de pire qu'un lecteur de Cioran du quartier Latin crypto-valeurs-actuelles

je vous embrasse,

Mais, les nihilistes ça n'existe pas ! Pas plus en russie au 19è que de nos jours. C'est simplement une catégorie insultante et dévalorisante pour celles et ceux à qui ça s'adresse... une manière de les faire passer pour des abrutis. ou une manière pour d'autres de se la péter "ultra-radical". et pas besoin d'être un cryto-réac pour lire cioran. pas besoin non plus d'être à st germain. moi, je le lis dans mes chiottes..
Revenir en haut Aller en bas
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: analectes de rien   Dim 6 Aoû - 16:04

"Cette société des hommes, que Cioran s'acharne mollement à mépriser dans ses petits
ouvrages de réflexion facile, a besoin de deux ou trois pseudo-purs à chaque coin pour
endormir les vrais écartelés, les misanthropes pas roumains, les rebelles qui ne vont pas
jardiner leur sacro-saint pessimisme au Luxembourg dès qu'il y a un rayon de soleil… On
vante la « langue impeccable » de ce fastidieux « classique » parce qu'on ne voit pas la forme
conventionnelle d'une pensée très convenue. Cioran ne sait pas ce que c'est que le vingtième
siècle. Le Mauvais Goût, le fantastique Mauvais Goût de notre époque (celui qui croit
sincèrement que René Char est un grand poète et que Céline est une ordure), ce Mauvais
Goût, dis-je, se rassure sous les jupes de ce nihiliste, de ce nietzschiliste ! Les lecteurs se
collent à ses plaquettes comme des mouches, pour grésiller en chœur sur la tristesse et la
pauvreté de la vie, sur l'inconvénient de laver ses chaussettes … Il suffit de lire les titres des
livres de Cioran, si typiques du faux torturé, pour deviner, sous le masque du royal
incompromis, le petit aigri étriqué macérant dans son orgueil de roitelet intellectuel. Aucune
vraie mystique ne peut sortir de cette cachette. Aucun enthousiasme non plus : il le remplace
par des exercices d'admiration ! Oui, pour ce peine-à-s'extasier, l'admiration a besoin
d'exercices ! Si personne n'a plus mal parlé de ce qu'il aime c'est qu'il n'aime rien, sauf luimême
qu'il fait mine de détester en premier, mais qu'il estime suffisamment intéressant pour
négliger d'aimer vraiment tout le reste, en tentant d'exister … "

tohu bohu p.1565, MEN


cioran y'a un ou deux aphorismes marrants genre celui avec le saxophone là
"À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?"
mais bon... c'est à peu prêt tout



jules laforgue c'est plus intéressant




+ tous les lecteurs.trices de cioran que j'ai rencontré m'avouaient le lire aux chiottes aussi, voilà donc le point commun de ces lecteurs: regretté d'avoir à POUSSER DE GROS ÉTRONS en se disant "pff la condition humaine; beckett et tralala"



bon bref au goulag aussi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: analectes de rien   

Revenir en haut Aller en bas
 
analectes de rien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.Q.N.I :: Publications-
Sauter vers: