A.Q.N.I

Forums de discussion des survivant-es d'A.Q.N.I
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
M.

avatar

Messages : 1630
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 14:41

Libération a écrit:
Impatience.
La suite nous est racontée par deux autres témoins oculaires, Paul et Marie (1). Peu de temps après avoir démarré, l’estafette des pompiers se gare quelques centaines de mètres plus loin, le temps qu’un autre véhicule, mieux médicalisé, ne prenne en charge Romain. «Le voyant entrer bien portant dans le camion des pompiers, on a trouvé bizarre que deux gendarmes s’y engouffrent. Du coup, on l’a suivi.» Ils disent ensuite avoir vu, via une vitre latérale, «deux gendarmes casqués se pencher sur lui», le pompier de service restant «en retrait» de la cabine. Nos témoins n’ont pu observer directement le corps de Romain, seulement les deux gendarmes. Mais ils affirment que «leurs gestes étaient violents, au point de faire bouger le fourgon». Premier secours, acte d’intimidation ? Dans un appel téléphonique passé à des proches depuis le camion de pompiers (Libération a eu accès à la bande audio), on entend juste Romain crier sa douleur.

http://www.liberation.fr/france/2016/06/05/un-manifestant-dans-le-coma-de-nouvelles-images-a-charge-contre-les-policiers_1457507
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Moraletta



Messages : 870
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 16:01

ils l'ont tapé dans l'ambulance!? wuuuuuuuuuuuuuuuuut

y'a ça aussi qui est bieng

http://www.revolutionpermanente.fr/Quand-Le-Parisien-apporte-sans-le-vouloir-une-preuve-des-violences-policieres

des trotskars qui font du meilleur boulot que Messeufs ! Héhéhéhé
Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1630
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 16:21

Moraletta a écrit:
ils l'ont tapé dans l'ambulance!? wuuuuuuuuuuuuuuuuut

Ben cet article m'a surpris pour ce passage. D'un côté je vois pas pour quoi les CRS prendraient le risque de faire un truc comme ça, de l'autre est-ce qu'un journal mainstream comme Libé feraient de telles insinuations s'il n'avait pas quelque chose d'un poil solide derrière ? Bref c'est bizarre je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Mao_ré

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 16:57

Quoi mainstream qu'est-ce tu dis t'as jamais lu la rubrique PORTRAIT toi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com
messeufs

avatar

Messages : 1052
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 19:23

Moraletta a écrit:
ils l'ont tapé dans l'ambulance!? wuuuuuuuuuuuuuuuuut

y'a ça aussi qui est bieng

http://www.revolutionpermanente.fr/Quand-Le-Parisien-apporte-sans-le-vouloir-une-preuve-des-violences-policieres

des trotskars qui font du meilleur boulot que Messeufs ! Héhéhéhé

Pétain (t'es content) ce qu'on s'en bas la race de toutes ces images, preuves, de la violence des flics. Y en a des hectares de photos, des milliers d'heures de vidéo, de témoignage. T'es pas encore convaincu ? t'en veux encore ? Va faire un tour dans certains pays africain, t'aura du encore bien plus croustillant avec des fois plusieurs dizaines de morts d'un coup. C'est chouettos les médias alternatifs du coin ont des supers images pour la une de leur site internet.

Marre de se repaître de ces manifestations débiles ou des gens casse quelques sucettes decaux et vitrines et en retour finissent en taule ou massacrés par les keufs, ou avec une érection le soir en racontant leurs exploits. Pi évidemment que les keufs sont de plus en plus armés et que les manifestations finiront à plus ou moins long terme par un nouveau mort. Et alors ? tous ces jolis sites internet avec leurs belles présentations et leurs vidéos taranis auront de quoi à faire un peu plus d'audience pour vendre leur soupe ? Ils attendent tous l'image du sang pour dénoncer l'état fasciste qu'ils espèrent secrètement de leur voeux politicards. Ils pourront espérer voir plus de monde rejoindre leur lutte.

Pour en finir avec les manifs, les occupations de place et les piqueniques antinucléaire.

S'organiser partout pour créer de l'autonomie, de la réflexion, de la solidarité, et pas dans son entre-sois confortable, alternatif et grégaire. L'autre jour un clochard est allé gueuler sur les mecs de nuit debout, qui la veille lors de leur manifestation l'avait même pas calculé. Il m'a dit que les petits commerçants du quartier était bien plus sympas, solidaires que les syndicalistes et les niais debout qui le méprise avec condescendance. Ces fumiers ont envoyé chier une meuf toute motivée pour faire des cantines de rues gratos sous prétexte que la malbouffe de récup c'est le mal.

Pour le sabotage généralisé, la guerre asymétrique, de toute les manières possibles, couler du béton là ou c'est drôle, grève du zèle à la caisse du supermarché, crever les baudruches, colmater les fentes, sucrer les fraises, inverser les panneaux, taillader les fibres, boucher les toilettes, faire des soirées mousse expansive, trébucher sur le signal d'alarme. Merde il y en a des trucs à faire, sans trop de risques, accessibles à tous et généralisable, sans finir borgne, mort ou emmuré vivant, et qui, bien réfléchis peuvent foutre une merde sans nom. Chacun selon ses moyens qui disait l'autre.

Mais non, on préfère répondre à l'invitation de la police et des médias et faire son petit spectacle, pisqu'on veut être entendu, on a des slogans qui s'adresse in fine qu'aux dirigeants. (pour exemples ces crétins qui manifestait en gueulant : des armes pour kobané).

Parce plus que tout on veut être nombreux, on est démocratique dans l'âme, encore plus nombreux, toujours plus nombreux, le but ultime serait d'être 60 millions dans la rue à espérer que par notre seule présence le vieux monde s’écroulerait. Enfin ça c'est dans les fantasmes de certains, parce que la plupart des manifestants, comme on peut l'entendre ou le lire sur les slogans ils veulent surtout, comme maoré, une plus grosse part de chair humaine dans l'exploitation généralisée.

Alors ouais j'emmerde cette mentalité, ces sites à la con, la cgt et les cgtistes qui lâcheront tout le monde au premier coup de sifflet, les romantico-émeutiers qui pense avoir mis un coup au capitalisme et à la domination en niquant une vitrine et qui pondent un communiqué traduit en 23 langues, les niais debout qui ressasse la dégradation de leur classe moyenne, les sites putassiers qui reprennent les mêmes images que les médias en se défendant bien d'agir de la même manière... Et globalement tous ces conscients sans soucis qui condamnent de haut la plèbe grasse et réjouie qui sait pas que travailler c'est le mal et que bouffer de la viande ou faire des gosses, c'est vraiment le comble de la beaufitude.

Alors ouais, ces marches débiles dont le but inavoué c'est principalement de se contempler au journal tv, d'en tirer des articles sur la violence policière, moi ça me file de l'acidité gastrique.
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1114
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 19:37

+1
je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1502
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 20:01

+1 petain c'est beau. Même si c'est injuste ce que t'écris sur Mao-ré.

Citation :
Et globalement tous ces conscients sans soucis qui condamnent de haut la plèbe grasse et réjouie qui sait pas que travailler c'est le mal et que bouffer de la viande ou faire des gosses, c'est vraiment le comble de la beaufitude.

moi je condamne pas de haut, mais je constate. Quoiqu'elle ne me paraît pas très réjouie non plus cette plèbe, plutôt complexée par pas mal de faux problèmes aussi. Je fais quand même partie des conscients sans soucis?
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1114
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 20:09

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:

Je fais quand même partie des conscients sans soucis?
je crois que non, t'es pas vis.é.e, t'es le contraire il me semble cyclops
Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1630
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 21:02

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
+1 petain c'est beau. Même si c'est injuste ce que t'écris sur Mao-ré.

Citation :
Et globalement tous ces conscients sans soucis qui condamnent de haut la plèbe grasse et réjouie qui sait pas que travailler c'est le mal et que bouffer de la viande ou faire des gosses, c'est vraiment le comble de la beaufitude.

moi je condamne pas de haut, mais je constate. Quoiqu'elle ne me paraît pas très réjouie non plus cette plèbe, plutôt complexée par pas mal de faux problèmes aussi. Je fais quand même partie des conscients sans soucis?

Je viens de vivre une énième discussion avec des collègues sur le thème de "non un collègue qui acceptent tous ce que les chefs lui demandent ne fait pas preuve d'esprit d'équipe, même si ça peut se ressentir comme ça sur le coup parfois". Ils se plaindront qu'on leur en demande trop, qu'on les appellent au dernier moment, que ceci, que cela, mais comme c'est grosses merdes ils acceptent et ils ne leur viendrait pas à l'idée de faire grève par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Mao_ré

avatar

Messages : 1254
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 21:25

Allez y taclez moi alors que je suis de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com
Bobomb

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 21:42

@ messeufs:

J'trouve ça intéressant comme avis et je le partage pas mal sur certains points. Tu m'avais posé la question sur l'autre topic d'expliquer en quoi paris-luttes était bien pour moi. Je vais un peu répondre à tout ça, de manière spontanée et peut-être parfois irréfléchie. Mais c'est cool, ça change des remarques juste méprisantes même si celles-ci sont souvent très drôles et bien tournées et que c'est un plaisir de les lire, les partageant souvent aussi.. Je vais répondre de manière carrément chiante t'obligeant sûrement à relire ton message, car je réponds à plusieurs de tes affirmations une par une avant d'essayer un peu vainement de synthétiser toutes les impressions balancées...

Pour ce qui est des preuves de la violence des flics, bien sûr que nous-mêmes ça chamboule pas nos vies ni nos conceptions. Mais pense à comment t'en es arrivé à percevoir le monde tel que tu le perçois là. Ca m'étonnerait que ce genre d'images t'ait jamais marqué. Alors ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte qu'en fait la bavure est un fait structurel au maintien de l'ordre et à l'institution policière, ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte que la police se militarise, et c'est déjà pas mal.

Je sais pas où tu veux en venir par "évidemment que les keufs sont de plus en plus armés et que les manifestations finiront à plus ou moins long terme par un nouveau mort", si ce n'est un appel au calme dans les rues comme seule solution à désarmer la police ...

Qu'une certaine jeunesse ait envie de se battre contre les flics, je trouve que c'est aussi quelque-chose à constater. Vous pouvez pas faire comme si toujours tout était de la faute du "milieu" et de ses appelistes régnants, un truc comme l'ACFA ou le MILI c'est bien éloigné de tout ça à la base il me semble (où que ça en soit aujourd'hui, c'est pas la question, et que ce soit bien ou mal non plus, le constat c'est que ces jeunes-là se sont chauffés dès le premier jour de manif du mouvement de foutre un bordel monstre, certes inspiré par une imagerie émeutière directement inspiré du "milieu" et du monde anar, mais quand même).

Bien sûr que y'a plein de problèmes dans tout ça. Bien sûr que le "milieu radikal" se tape des érections sur lui-même à longueur de journée et amplifie toutes ces actions sans jamais trop revenir dessus. Mais un truc comme "montrer les images de violences policières", ce n'est pas non plus que pour faire monter la haine anti-flic, beaucoup s'en serve aussi pour réfléchir à des stratégies tangibles et concrètes pour tenir la rue.

Tenir la rue en manif, je pense pas que ça soit forcément mauvais. C'est déjà moins mortifère que les manifs de base, sur le plan de l'imaginaire de lutte ça attire bien plus de monde, quand tu vois les pôles de résistances locaux à nantes, rennes, paris, je dis pas que ça a un impact concret tous les jours sur le monde qui existe, mais ça a quand même l'avantage de dégager d'autres images du révolutionnaire que de l'intello coincé dans ses livres ou du mec qui se plaît à faire des marches "contre ..." à moins de 300 alors que tout le monde s'en branle.
Je clashais énormément il y a pas mal de temps aussi, mais le délire du "cortège de tête", c'est quand même quelque-chose, je peux pas nier que des liens se tissent entre des mondes différents et que ça véhicule d'autres manières de voir les choses à plein de gens qui justement ne sont pas enfermés h24 dans ce milieu-là. De même à la ZAD, je peux pas nier que deux mondes différents (ou plus) se sont complètement entremêlés que ce soit dans les manifs sur nantes ou dans la lutte fragmentaire contre NDDL, et ouais, ça créé des petits foyers intéressants, d'expérimentations locales. Même si les termes sont peut-être trop gros, on peut pas nier qu'il y a pour une fois une prise sur le réel concrète et qu'elle s'articule au délire émeutier...

Après, c'est clair que c'est pas suffisant. Mais limiter tout ça à l'entre-soi alternatif, à l'heure d'aujourd'hui, je pense que c'est être en décalage avec la réalité, au moins à paris, rennes, nantes.  

Pour l'anecdote de nuit debout ça ne m'étonne même pas mais très sincèrement je pense que c'est plus le fait d'alterno-décroissants (post?)citoyennistes que des mecs des "cortèges de têtes" ou autre.

Les actions moins risqués, les mêmes en font de plus en plus. L'émeute pour l'émeute complètement débile c'est quand même un truc assez dépassé. Ouais quand y'a une grosse manif le milieu sait pas réagir autrement que comme ça, mais en même temps... une manif quoi. Comment participer de manière la moins pire, en dégageant un imaginaire le moins mortifère, et en étant le plus fidèle à soi-même. Se défouler comme ça, je trouve ça pas ça complètement bidon au fond, si c'est fait avec finesse et stratégie. Je suis allé à aucune manif parisienne donc je peux pas vraiment parler mais quand même je vois à quoi ça ressemble. Y'aura toujours des types chauds pour foutre le bordel en manif de toutes manières, milieu militant radikal ou pas milieu militant radikal là dedans. A partir de là faut trouver sa place, et c'est vrai que ca peut être fun.

Les gens sont bien conscients qu'à part les gens qui figurent dans ces cortèges les conceptions de fond sont pas du tout partagées, déjà que c'est bien difficile aussi à l'intérieur de ces cortèges là (......). Mais si tu quittes ce terrain, où la cgt manifeste, où les citoyennistes manifestent, etc., ça devient encore plus difficile d'être en prise sur le réel. C'est ces gens là qui sont mécontents du monde tel qu'il existe actuellement..
Et je connais personne qui en mettant un coup sur une vitrine pense avoir mis un coup au capitalisme ou je ne sais quoi. Juste des personnes qui aiment bien se saisir de ses possibilités pour se défouler, et qui veulent dégager d'autres imaginaires de luttes que la marche syndicale.

Les cgt et cgtiste qui lâcheront tout le monde au premier coup de sifflet, franchement c'est de la considération hyper méprisante et téléphonée; bien sûr que les 3/4 oui mais dans les bases syndicales y'a plein de gens très combattifs qui voient plus loin que le problème d'une seule loi ou restructuration dans leur boite, après faut bien s'organiser avec les outils de l'époque, c'est triste mais bon. Puis tous ces gens-là sont quand même potentiellement les révoltés de demain, si comme tu dis les velléités politiciennes du milieu radikal se réalisent, j'trouve ça important d'avoir un rapport avec eux (lol). Plus sérieusement quand je vois des autonomes radikaux arriver pour soutenir les cheminots bloquer leur gare avec leur "k-way noir" acheté après l'article qu'ils ont lu sur parisluttes, bon bah, ça me déplait pas, idem quand ça file aux raffineries ou à je sais pas quel piquet de grèves et que ça hésite pas à y intervenir à sa manière, à enfin se montrer en fait, c'est ce qu'il manque cruellement... je préfère toujours ça au "milieu anarchiste organisé" anti manif-émeutière qui vont voir les mêmes gens avec des tracts que le front de gauche ne renierait pas, hyper fragmentaires, ajoutant tout juste dans leur conclusion que peut-être, sait-on, la restructuration/loi/connerie contre laquelle lutte les gens en question participe d'un système plus grand... sérieusement c'est consternant, jusqu'il y a quelques jours j'avais l'impression que le "milieu" se divisait entre radikaux bourrins auto-satisfaits de leur alternatives communautaires pseudo"offensive" et "radikaux organisés en pseudo-prise avec le réel" aimant se complaire dans les pires tracts et pire rdv pour faire croire à leur vie que, eux, ils allaient taffer avec le vrai mouvement réel..

Bien sûr là j'quitte le terrain de la manif radikal, puisque justement le principal défaut du milieu je pense c'est son manque d'intérêt évident pour le "monde du travail". Sans vouloir réactiver une pseudo identité ouvrière effacée, il est clair que c'est dans ce monde là que se situe réellement l'enjeu des luttes pour l'autonomie et qu'il serait très facile d'y avoir une prise, au moins équivalente (en "terme de prise"...) à ce que font les émeutiers dans la rue sur les jeunes... ce serait déjà ça. Les quelques rares jonctions dans le "mouvement contre la loi travail" pouvaient pas me déplaire sur ce point.

Après j'suis ok avec toi dans le lfond, je me fais l'avocat du diable d'un certain point de vue, mais j'trouve ça important parce que finalement tout n'est pas si mauvais là dedans. Et je trouve que de plus en plus les gens ont du recul sur ce qui se passe avec tout ça, essaie de penser aussi des stratégies à l'intérieur de ce bordel, et que c'est pas un truc autant voué à aller dans le mur que ça, SI justement des luttes pour l'autonomie dans le monde du travail reprennent concrètement... c'est clair que ça a pas l'air d'être à l'ordre du jour mais bon.

Et vu la nouvelle phase d'atomisation qu'on nous prépare avec l'uberisation de tout ce gros bail, ça va être encore plus difficile de penser tout ça. Affirmer que les autonomes limitent leurs manifs sauvages au résultat dans le jt, c'est faux, c'est tout. Par contre que le principal défi soit "s'organiser partout pour créer de l'autonomie, de la réflexion, de la solidarité, et pas dans son entre-sois confortable, alternatif et grégaire", j'peux n'être que d'accord. La dernière critique de nuit debout par le pseudo "comité érotique révolutionnaire" rattaché à la fois à palimpsao et lundiam (deux stars du milieu que je pensais pourtant éloignées) dresse encore une fois des constats assez intéressants là dessus: critique de l'urbanisme en prônant un retour d'une prise sur l'échelle du quartier, de l'auto organisation dans nos rues, etc.

C'est en lisant des trucs comme ça, aussi bancals qu'ils sont, que j'me dis que le milieu est pas perdu, et qu'il peut très bien articuler ses pires côtés avec tout ce qu'il faudrait dépasser ailleurs (échelle du quartier, luttes dans le travail, solidarités effectives dans le développement de "contre-sociétés" d'autonomie pratique, etc). Cela dit j'te conseille pas tellement de lire le texte mais c'était un exemple parmi d'autre. Alors que j'avais chié mentalement sur leur "l'Autonomie ou rien" qui se concluait sur autonomie=commune-communautaire (c'est malheureusement encore ce que fais ce nouveau texte, mais le seul truc positif c'est les digressions sur la ville/l'échelle du quartier et du principe d'auto-organisation avec en filigrane une critique de nuit debout, qui a mis du temps à arriver...)

désolé pour la longueur horrible du message, son caractère brouillon + les redondances.. Mais pour conclure: je suis d'accord avec toi dans le fond sur pas mal de choses je pense (concernant l'état actuel des "luttes" et du "milieu"), mais c'est pas en crachant en mode tout noir, tout blanc, qu'on se fera entendre et je pense qu'il y a aussi une certaine satisfaction à balancer tout ça derrière nos claviers, quasiment apprentis-gestionnaires. Justement t'as plein de trucs intéressants à dire mais les autres pourront y être réceptifs qu'à partir du moment où c'est réellement honnête, je pense. Et cracher sur des trucs aussi "logiques" que poster des violences policières sur internet, bah à ce rythme-là on a pas fini, construisons notre tour d'ivoire mais la prise sur le réel c'est pas pour demain
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1114
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 22:09

Mao_ré a écrit:
Allez y taclez moi alors que je suis de gauche.
sur que t'est pas visé, que taquiné.e
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1114
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 22:25

excellent message bob
+1
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 22:36

Bobomb a écrit:
@ messeufs:

J'trouve ça intéressant comme avis et je le partage pas mal sur certains points. Tu m'avais posé la question sur l'autre topic d'expliquer en quoi paris-luttes était bien pour moi. Je vais un peu répondre à tout ça, de manière spontanée et peut-être parfois irréfléchie. Mais c'est cool, ça change des remarques juste méprisantes même si celles-ci sont souvent très drôles et bien tournées et que c'est un plaisir de les lire, les partageant souvent aussi.. Je vais répondre de manière carrément chiante t'obligeant sûrement à relire ton message, car je réponds à plusieurs de tes affirmations une par une avant d'essayer un peu vainement de synthétiser toutes les impressions balancées...

Pour ce qui est des preuves de la violence des flics, bien sûr que nous-mêmes ça chamboule pas nos vies ni nos conceptions. Mais pense à comment t'en es arrivé à percevoir le monde tel que tu le perçois là. Ca m'étonnerait que ce genre d'images t'ait jamais marqué. Alors ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte qu'en fait la bavure est un fait structurel au maintien de l'ordre et à l'institution policière, ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte que la police se militarise, et c'est déjà pas mal.

Je sais pas où tu veux en venir par "évidemment que les keufs sont de plus en plus armés et que les manifestations finiront à plus ou moins long terme par un nouveau mort", si ce n'est un appel au calme dans les rues comme seule solution à désarmer la police ...

Qu'une certaine jeunesse ait envie de se battre contre les flics, je trouve que c'est aussi quelque-chose à constater. Vous pouvez pas faire comme si toujours tout était de la faute du "milieu" et de ses appelistes régnants, un truc comme l'ACFA ou le MILI c'est bien éloigné de tout ça à la base il me semble (où que ça en soit aujourd'hui, c'est pas la question, et que ce soit bien ou mal non plus, le constat c'est que ces jeunes-là se sont chauffés dès le premier jour de manif du mouvement de foutre un bordel monstre, certes inspiré par une imagerie émeutière directement inspiré du "milieu" et du monde anar, mais quand même).

Bien sûr que y'a plein de problèmes dans tout ça. Bien sûr que le "milieu radikal" se tape des érections sur lui-même à longueur de journée et amplifie toutes ces actions sans jamais trop revenir dessus. Mais un truc comme "montrer les images de violences policières", ce n'est pas non plus que pour faire monter la haine anti-flic, beaucoup s'en serve aussi pour réfléchir à des stratégies tangibles et concrètes pour tenir la rue.

Tenir la rue en manif, je pense pas que ça soit forcément mauvais. C'est déjà moins mortifère que les manifs de base, sur le plan de l'imaginaire de lutte ça attire bien plus de monde, quand tu vois les pôles de résistances locaux à nantes, rennes, paris, je dis pas que ça a un impact concret tous les jours sur le monde qui existe, mais ça a quand même l'avantage de dégager d'autres images du révolutionnaire que de l'intello coincé dans ses livres ou du mec qui se plaît à faire des marches "contre ..." à moins de 300 alors que tout le monde s'en branle.
Je clashais énormément il y a pas mal de temps aussi, mais le délire du "cortège de tête", c'est quand même quelque-chose, je peux pas nier que des liens se tissent entre des mondes différents et que ça véhicule d'autres manières de voir les choses à plein de gens qui justement ne sont pas enfermés h24 dans ce milieu-là. De même à la ZAD, je peux pas nier que deux mondes différents (ou plus) se sont complètement entremêlés que ce soit dans les manifs sur nantes ou dans la lutte fragmentaire contre NDDL, et ouais, ça créé des petits foyers intéressants, d'expérimentations locales. Même si les termes sont peut-être trop gros, on peut pas nier qu'il y a pour une fois une prise sur le réel concrète et qu'elle s'articule au délire émeutier...

Après, c'est clair que c'est pas suffisant. Mais limiter tout ça à l'entre-soi alternatif, à l'heure d'aujourd'hui, je pense que c'est être en décalage avec la réalité, au moins à paris, rennes, nantes.  

Pour l'anecdote de nuit debout ça ne m'étonne même pas mais très sincèrement je pense que c'est plus le fait d'alterno-décroissants (post?)citoyennistes que des mecs des "cortèges de têtes" ou autre.

Les actions moins risqués, les mêmes en font de plus en plus. L'émeute pour l'émeute complètement débile c'est quand même un truc assez dépassé. Ouais quand y'a une grosse manif le milieu sait pas réagir autrement que comme ça, mais en même temps... une manif quoi. Comment participer de manière la moins pire, en dégageant un imaginaire le moins mortifère, et en étant le plus fidèle à soi-même. Se défouler comme ça, je trouve ça pas ça complètement bidon au fond, si c'est fait avec finesse et stratégie. Je suis allé à aucune manif parisienne donc je peux pas vraiment parler mais quand même je vois à quoi ça ressemble. Y'aura toujours des types chauds pour foutre le bordel en manif de toutes manières, milieu militant radikal ou pas milieu militant radikal là dedans. A partir de là faut trouver sa place, et c'est vrai que ca peut être fun.

Les gens sont bien conscients qu'à part ceux qui figurent dans ces cortèges les conceptions de fond sont pas du tout partagées, déjà que c'est bien difficile aussi à l'intérieur de ces cortèges là (......). Mais si tu quittes ce terrain, où la cgt manifeste, où les citoyennistes manifestent, etc., ça devient encore plus difficile d'être en prise sur le réel. C'est ces gens là qui sont mécontents du monde tel qu'il existe actuellement..
Et je connais personne qui en mettant un coup sur une vitrine pense avoir mis un coup au capitalisme ou je ne sais quoi. Juste des personnes qui aiment bien se saisir de ces possibilités pour se défouler, et qui veulent dégager d'autres imaginaires de luttes que la marche syndicale.

Les cgt et cgtiste qui lâcheront tout le monde au premier coup de sifflet, franchement c'est de la considération hyper méprisante et téléphonée; bien sûr que les 3/4 oui mais dans les bases syndicales y'a plein de gens très combattifs qui voient plus loin que le problème d'une seule loi ou restructuration dans leur boite, après faut bien s'organiser avec les outils de l'époque, c'est triste mais bon. Puis tous ces gens-là sont quand même potentiellement les révoltés de demain, si comme tu dis les velléités politiciennes du milieu radikal se réalisent, j'trouve ça important d'avoir un rapport avec eux (lol). Plus sérieusement quand je vois des autonomes radikaux arriver pour soutenir les cheminots bloquer leur gare avec leur "k-way noir" acheté après l'article qu'ils ont lu sur parisluttes, bon bah, ça me déplait pas, idem quand ça file aux raffineries ou à je sais pas quel piquet de grèves et que ça hésite pas à y intervenir à sa manière, à enfin se montrer en fait, c'est ce qu'il manque cruellement... je préfère toujours ça au "milieu anarchiste organisé" anti manif-émeutière qui vont voir les mêmes gens avec des tracts que le front de gauche ne renierait pas, hyper fragmentaires dans leur critique, ajoutant tout juste dans leur conclusion de conclusion que peut-être, sait-on, la restructuration/loi/connerie contre laquelle lutte les gens en question participe d'un système plus grand... sérieusement c'est consternant, jusqu'à il y a quelques jours j'avais l'impression que le "milieu" se divisait entre radikaux bourrins auto-satisfaits de leur alternatives communautaires pseudo"offensive" et "radikaux organisés en pseudo-prise avec le réel" aimant se complaire dans les pires tracts et pire rdv pour se faire croire que, eux, ils allaient taffer avec le vrai mouvement réel..

Bien sûr là j'quitte le terrain de la manif radikal, puisque justement le principal défaut du milieu je pense c'est son manque d'intérêt évident pour le "monde du travail". Sans vouloir réactiver une pseudo identité ouvrière effacée, il est clair que c'est dans ce monde là que se situe réellement l'enjeu des luttes pour l'autonomie et qu'il serait très facile d'y avoir une prise, au moins équivalente (en "terme de prise"...) à ce que font les émeutiers dans la rue sur les jeunes... ce serait déjà ça. Les quelques rares jonctions dans le "mouvement contre la loi travail" pouvaient pas me déplaire sur ce point.

Après j'suis ok avec toi dans le lfond, je me fais l'avocat du diable d'un certain point de vue, mais j'trouve ça important parce que finalement tout n'est pas si mauvais là dedans. Et je trouve que de plus en plus les gens ont du recul sur ce qui se passe avec tout ça, essaie de penser aussi des stratégies à l'intérieur de ce bordel, et que c'est pas un truc autant voué à aller dans le mur que ça, SI justement des luttes pour l'autonomie dans le monde du travail reprennent concrètement... c'est clair que ça a pas l'air d'être à l'ordre du jour mais bon.

Et vu la nouvelle phase d'atomisation qu'on nous prépare avec l'uberisation de tout ce gros bail, ça va être encore plus difficile de penser tout ça. Affirmer que les autonomes limitent leurs manifs sauvages au résultat dans le jt, c'est faux, c'est tout. Par contre que le principal défi soit "s'organiser partout pour créer de l'autonomie, de la réflexion, de la solidarité, et pas dans son entre-sois confortable, alternatif et grégaire", j'peux n'être que d'accord. La dernière critique de nuit debout par le pseudo "comité érotique révolutionnaire" rattaché à la fois à palimpsao et lundiam (deux stars du milieu que je pensais pourtant éloignées) dresse encore une fois des constats assez intéressants là dessus: critique de l'urbanisme en prônant un retour d'une prise sur l'échelle du quartier, de l'auto organisation dans nos rues, etc.

C'est en lisant des trucs comme ça, aussi bancals qu'ils sont, que j'me dis que le milieu est pas perdu, et qu'il peut très bien articuler ses pires côtés avec tout ce qu'il faudrait dépasser ailleurs (échelle du quartier, luttes dans le travail, solidarités effectives dans le développement de "contre-sociétés" d'autonomie pratique, etc). Cela dit j'te conseille pas tellement de lire le texte mais c'était un exemple parmi d'autre. Alors que j'avais chié mentalement sur leur "l'Autonomie ou rien" qui se concluait sur autonomie=commune-communautaire (c'est malheureusement encore ce que fais ce nouveau texte, mais le seul truc positif c'est les digressions sur la ville/l'échelle du quartier et du principe d'auto-organisation avec en filigrane une critique de nuit debout, qui a mis du temps à arriver...)

désolé pour la longueur horrible du message, son caractère brouillon + les redondances.. Mais pour conclure: je suis d'accord avec toi dans le fond sur pas mal de choses je pense (concernant l'état actuel des "luttes" et du "milieu"), mais c'est pas en crachant en mode tout noir, tout blanc, qu'on se fera entendre et je pense qu'il y a aussi une certaine satisfaction à balancer tout ça derrière nos claviers, quasiment apprentis-gestionnaires. Justement t'as plein de trucs intéressants à dire mais les autres pourront y être réceptifs qu'à partir du moment où c'est réellement honnête, je pense. Et cracher sur des trucs aussi "logiques" que poster des violences policières sur internet, bah à ce rythme-là on a pas fini, construisons notre tour d'ivoire mais la prise sur le réel c'est pas pour demain
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1114
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 22:39

Bobomb a écrit:
Bobomb a écrit:
@ messeufs:

J'trouve ça intéressant comme avis et je le partage pas mal sur certains points. Tu m'avais posé la question sur l'autre topic d'expliquer en quoi paris-luttes était bien pour moi. Je vais un peu répondre à tout ça, de manière spontanée et peut-être parfois irréfléchie. Mais c'est cool, ça change des remarques juste méprisantes même si celles-ci sont souvent très drôles et bien tournées et que c'est un plaisir de les lire, les partageant souvent aussi.. Je vais répondre de manière carrément chiante t'obligeant sûrement à relire ton message, car je réponds à plusieurs de tes affirmations une par une avant d'essayer un peu vainement de synthétiser toutes les impressions balancées...

Pour ce qui est des preuves de la violence des flics, bien sûr que nous-mêmes ça chamboule pas nos vies ni nos conceptions. Mais pense à comment t'en es arrivé à percevoir le monde tel que tu le perçois là. Ca m'étonnerait que ce genre d'images t'ait jamais marqué. Alors ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte qu'en fait la bavure est un fait structurel au maintien de l'ordre et à l'institution policière, ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte que la police se militarise, et c'est déjà pas mal.

Je sais pas où tu veux en venir par "évidemment que les keufs sont de plus en plus armés et que les manifestations finiront à plus ou moins long terme par un nouveau mort", si ce n'est un appel au calme dans les rues comme seule solution à désarmer la police ...

Qu'une certaine jeunesse ait envie de se battre contre les flics, je trouve que c'est aussi quelque-chose à constater. Vous pouvez pas faire comme si toujours tout était de la faute du "milieu" et de ses appelistes régnants, un truc comme l'ACFA ou le MILI c'est bien éloigné de tout ça à la base il me semble (où que ça en soit aujourd'hui, c'est pas la question, et que ce soit bien ou mal non plus, le constat c'est que ces jeunes-là se sont chauffés dès le premier jour de manif du mouvement de foutre un bordel monstre, certes inspiré par une imagerie émeutière directement inspiré du "milieu" et du monde anar, mais quand même).

Bien sûr que y'a plein de problèmes dans tout ça. Bien sûr que le "milieu radikal" se tape des érections sur lui-même à longueur de journée et amplifie toutes ces actions sans jamais trop revenir dessus. Mais un truc comme "montrer les images de violences policières", ce n'est pas non plus que pour faire monter la haine anti-flic, beaucoup s'en serve aussi pour réfléchir à des stratégies tangibles et concrètes pour tenir la rue.

Tenir la rue en manif, je pense pas que ça soit forcément mauvais. C'est déjà moins mortifère que les manifs de base, sur le plan de l'imaginaire de lutte ça attire bien plus de monde, quand tu vois les pôles de résistances locaux à nantes, rennes, paris, je dis pas que ça a un impact concret tous les jours sur le monde qui existe, mais ça a quand même l'avantage de dégager d'autres images du révolutionnaire que de l'intello coincé dans ses livres ou du mec qui se plaît à faire des marches "contre ..." à moins de 300 alors que tout le monde s'en branle.
Je clashais énormément il y a pas mal de temps aussi, mais le délire du "cortège de tête", c'est quand même quelque-chose, je peux pas nier que des liens se tissent entre des mondes différents et que ça véhicule d'autres manières de voir les choses à plein de gens qui justement ne sont pas enfermés h24 dans ce milieu-là. De même à la ZAD, je peux pas nier que deux mondes différents (ou plus) se sont complètement entremêlés que ce soit dans les manifs sur nantes ou dans la lutte fragmentaire contre NDDL, et ouais, ça créé des petits foyers intéressants, d'expérimentations locales. Même si les termes sont peut-être trop gros, on peut pas nier qu'il y a pour une fois une prise sur le réel concrète et qu'elle s'articule au délire émeutier...

Après, c'est clair que c'est pas suffisant. Mais limiter tout ça à l'entre-soi alternatif, à l'heure d'aujourd'hui, je pense que c'est être en décalage avec la réalité, au moins à paris, rennes, nantes.  

Pour l'anecdote de nuit debout ça ne m'étonne même pas mais très sincèrement je pense que c'est plus le fait d'alterno-décroissants (post?)citoyennistes que des mecs des "cortèges de têtes" ou autre.

Les actions moins risqués, les mêmes en font de plus en plus. L'émeute pour l'émeute complètement débile c'est quand même un truc assez dépassé. Ouais quand y'a une grosse manif le milieu sait pas réagir autrement que comme ça, mais en même temps... une manif quoi. Comment participer de manière la moins pire, en dégageant un imaginaire le moins mortifère, et en étant le plus fidèle à soi-même. Se défouler comme ça, je trouve ça pas ça complètement bidon au fond, si c'est fait avec finesse et stratégie. Je suis allé à aucune manif parisienne donc je peux pas vraiment parler mais quand même je vois à quoi ça ressemble. Y'aura toujours des types chauds pour foutre le bordel en manif de toutes manières, milieu militant radikal ou pas milieu militant radikal là dedans. A partir de là faut trouver sa place, et c'est vrai que ca peut être fun.

Les gens sont bien conscients qu'à part ceux qui figurent dans ces cortèges les conceptions de fond sont pas du tout partagées, déjà que c'est bien difficile aussi à l'intérieur de ces cortèges là (......). Mais si tu quittes ce terrain, où la cgt manifeste, où les citoyennistes manifestent, etc., ça devient encore plus difficile d'être en prise sur le réel. C'est ces gens là qui sont mécontents du monde tel qu'il existe actuellement..
Et je connais personne qui en mettant un coup sur une vitrine pense avoir mis un coup au capitalisme ou je ne sais quoi. Juste des personnes qui aiment bien se saisir de ces possibilités pour se défouler, et qui veulent dégager d'autres imaginaires de luttes que la marche syndicale.

Les cgt et cgtiste qui lâcheront tout le monde au premier coup de sifflet, franchement c'est de la considération hyper méprisante et téléphonée; bien sûr que les 3/4 oui mais dans les bases syndicales y'a plein de gens très combattifs qui voient plus loin que le problème d'une seule loi ou restructuration dans leur boite, après faut bien s'organiser avec les outils de l'époque, c'est triste mais bon. Puis tous ces gens-là sont quand même potentiellement les révoltés de demain, si comme tu dis les velléités politiciennes du milieu radikal se réalisent, j'trouve ça important d'avoir un rapport avec eux (lol). Plus sérieusement quand je vois des autonomes radikaux arriver pour soutenir les cheminots bloquer leur gare avec leur "k-way noir" acheté après l'article qu'ils ont lu sur parisluttes, bon bah, ça me déplait pas, idem quand ça file aux raffineries ou à je sais pas quel piquet de grèves et que ça hésite pas à y intervenir à sa manière, à enfin se montrer en fait, c'est ce qu'il manque cruellement... je préfère toujours ça au "milieu anarchiste organisé" anti manif-émeutière qui vont voir les mêmes gens avec des tracts que le front de gauche ne renierait pas, hyper fragmentaires dans leur critique, ajoutant tout juste dans leur conclusion de conclusion que peut-être, sait-on, la restructuration/loi/connerie contre laquelle lutte les gens en question participe d'un système plus grand... sérieusement c'est consternant, jusqu'à il y a quelques jours j'avais l'impression que le "milieu" se divisait entre radikaux bourrins auto-satisfaits de leur alternatives communautaires pseudo"offensive" et "radikaux organisés en pseudo-prise avec le réel" aimant se complaire dans les pires tracts et pire rdv pour se faire croire que, eux, ils allaient taffer avec le vrai mouvement réel..

Bien sûr là j'quitte le terrain de la manif radikal, puisque justement le principal défaut du milieu je pense c'est son manque d'intérêt évident pour le "monde du travail". Sans vouloir réactiver une pseudo identité ouvrière effacée, il est clair que c'est dans ce monde là que se situe réellement l'enjeu des luttes pour l'autonomie et qu'il serait très facile d'y avoir une prise, au moins équivalente (en "terme de prise"...) à ce que font les émeutiers dans la rue sur les jeunes... ce serait déjà ça. Les quelques rares jonctions dans le "mouvement contre la loi travail" pouvaient pas me déplaire sur ce point.

Après j'suis ok avec toi dans le lfond, je me fais l'avocat du diable d'un certain point de vue, mais j'trouve ça important parce que finalement tout n'est pas si mauvais là dedans. Et je trouve que de plus en plus les gens ont du recul sur ce qui se passe avec tout ça, essaie de penser aussi des stratégies à l'intérieur de ce bordel, et que c'est pas un truc autant voué à aller dans le mur que ça, SI justement des luttes pour l'autonomie dans le monde du travail reprennent concrètement... c'est clair que ça a pas l'air d'être à l'ordre du jour mais bon.

Et vu la nouvelle phase d'atomisation qu'on nous prépare avec l'uberisation de tout ce gros bail, ça va être encore plus difficile de penser tout ça. Affirmer que les autonomes limitent leurs manifs sauvages au résultat dans le jt, c'est faux, c'est tout. Par contre que le principal défi soit "s'organiser partout pour créer de l'autonomie, de la réflexion, de la solidarité, et pas dans son entre-sois confortable, alternatif et grégaire", j'peux n'être que d'accord. La dernière critique de nuit debout par le pseudo "comité érotique révolutionnaire" rattaché à la fois à palimpsao et lundiam (deux stars du milieu que je pensais pourtant éloignées) dresse encore une fois des constats assez intéressants là dessus: critique de l'urbanisme en prônant un retour d'une prise sur l'échelle du quartier, de l'auto organisation dans nos rues, etc.

C'est en lisant des trucs comme ça, aussi bancals qu'ils sont, que j'me dis que le milieu est pas perdu, et qu'il peut très bien articuler ses pires côtés avec tout ce qu'il faudrait dépasser ailleurs (échelle du quartier, luttes dans le travail, solidarités effectives dans le développement de "contre-sociétés" d'autonomie pratique, etc). Cela dit j'te conseille pas tellement de lire le texte mais c'était un exemple parmi d'autre. Alors que j'avais chié mentalement sur leur "l'Autonomie ou rien" qui se concluait sur autonomie=commune-communautaire (c'est malheureusement encore ce que fais ce nouveau texte, mais le seul truc positif c'est les digressions sur la ville/l'échelle du quartier et du principe d'auto-organisation avec en filigrane une critique de nuit debout, qui a mis du temps à arriver...)

désolé pour la longueur horrible du message, son caractère brouillon + les redondances.. Mais pour conclure: je suis d'accord avec toi dans le fond sur pas mal de choses je pense (concernant l'état actuel des "luttes" et du "milieu"), mais c'est pas en crachant en mode tout noir, tout blanc, qu'on se fera entendre et je pense qu'il y a aussi une certaine satisfaction à balancer tout ça derrière nos claviers, quasiment apprentis-gestionnaires. Justement t'as plein de trucs intéressants à dire mais les autres pourront y être réceptifs qu'à partir du moment où c'est réellement honnête, je pense. Et cracher sur des trucs aussi "logiques" que poster des violences policières sur internet, bah à ce rythme-là on a pas fini, construisons notre tour d'ivoire mais la prise sur le réel c'est pas pour demain
heum okok Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 22:46

....... je voulais suppr mais t'avais post entre temps haha. je venais de me relire suite à ton mess et venais de corriger deux trois ptites coquilles, tt pis
Revenir en haut Aller en bas
Massa

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 01/07/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 23:02

Citation :
Pour le sabotage généralisé, la guerre asymétrique, de toute les manières possibles, couler du béton là ou c'est drôle, grève du zèle à la caisse du supermarché, crever les baudruches, colmater les fentes, sucrer les fraises, inverser les panneaux, taillader les fibres, boucher les toilettes, faire des soirées mousse expansive, trébucher sur le signal d'alarme. Merde il y en a des trucs à faire, sans trop de risques, accessibles à tous et généralisable, sans finir borgne, mort ou emmuré vivant, et qui, bien réfléchis peuvent foutre une merde sans nom. Chacun selon ses moyens qui disait l'autre.

Va dire ça aux 20 inculpé-es de Rennes gros ! Y' a rien qui se fait sans risques !

Et oui Nuit Debout c'est des bolosses middle class sans expérience politique. Et c'est loin de représenté le mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1630
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 23:14

Ben pour le coup je vais pas mal dans le sens de messeufs, même si je suis d'accord avec certains points que tu soulèves bobomb.

Ce qui est malheureux c'est que j'ai l'impression que justement on ne sort jamais vraiment du comportement grégaire et qui n'arrive pas à dépasser le cadre donné par l'État. Alors bien sûr c'est évident quand on regarde le comportement de la CGT qui bossent activement avec les préf et les RG, mais visiblement la "base" a du mal à comprendre que quand on s'oppose à l'État sur une loi c'est contradictoire de laisser ce-dernier imposer les règles du jeux... Grosso modo c'est pareil pour Nuit Debout, sauf qu'ils appuieront peut-être plus sur la "légitimité" (républicaine, citoyenne, que sais-je) d'actes illégaux non-violents. Mais en fait du côté du "cortège de tête" ce n'est pas franchement mieux. Ça se plaint d'éclats de grenades, de flashball, de bousculade, etc. (et je dis pas que c'est rien quand on le subit), ça le monte en sauce, mais clairement tout ça c'est pas grand chose en vrai. Les émeutiers savent qu'ils ne se feront pas allumés à balles réelles (même si un drame est vite arrivé, ça ne sera pas un ordre qui vient d'en haut) donc ça reste un peu de la rigolade* et on peut en parler tranquilou sur le web sans trop risquer. Et c'est pas quelque chose que je souhaite, mais c'est quelque chose auquel il faut évidemment s'attendre en cas de mouvement réellement conséquent il me semble et pour le coup combien du "milieu" seraient encore là ? Je ne préfères pas imaginer.

Bref peut-être qu'il faut en passer par une phase de connerie comme celle qu'on traverse en ce moment, mais purée c'est long. Seul point positif à mon sens : une dissociation d'avec les casseurs beaucoup moins nette.

*Je viens de voir les images de la manif en "hommage à Clément Méric" de ce week-end, nan mais sans déconner...
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Latifa

avatar

Messages : 1114
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 23:18

Bobomb a écrit:
....... je voulais suppr mais t'avais post entre temps haha. je venais de me relire suite à ton mess et venais de corriger deux trois ptites coquilles, tt pis
tinquète juis fan
Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1502
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 23:29

Bobomb a écrit:
Bobomb a écrit:
@ messeufs:

J'trouve ça intéressant comme avis et je le partage pas mal sur certains points. Tu m'avais posé la question sur l'autre topic d'expliquer en quoi paris-luttes était bien pour moi. Je vais un peu répondre à tout ça, de manière spontanée et peut-être parfois irréfléchie. Mais c'est cool, ça change des remarques juste méprisantes même si celles-ci sont souvent très drôles et bien tournées et que c'est un plaisir de les lire, les partageant souvent aussi.. Je vais répondre de manière carrément chiante t'obligeant sûrement à relire ton message, car je réponds à plusieurs de tes affirmations une par une avant d'essayer un peu vainement de synthétiser toutes les impressions balancées...

Pour ce qui est des preuves de la violence des flics, bien sûr que nous-mêmes ça chamboule pas nos vies ni nos conceptions. Mais pense à comment t'en es arrivé à percevoir le monde tel que tu le perçois là. Ca m'étonnerait que ce genre d'images t'ait jamais marqué. Alors ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte qu'en fait la bavure est un fait structurel au maintien de l'ordre et à l'institution policière, ouais, ça permet à plein de gens de se rendre compte que la police se militarise, et c'est déjà pas mal.

Je sais pas où tu veux en venir par "évidemment que les keufs sont de plus en plus armés et que les manifestations finiront à plus ou moins long terme par un nouveau mort", si ce n'est un appel au calme dans les rues comme seule solution à désarmer la police ...

Qu'une certaine jeunesse ait envie de se battre contre les flics, je trouve que c'est aussi quelque-chose à constater. Vous pouvez pas faire comme si toujours tout était de la faute du "milieu" et de ses appelistes régnants, un truc comme l'ACFA ou le MILI c'est bien éloigné de tout ça à la base il me semble (où que ça en soit aujourd'hui, c'est pas la question, et que ce soit bien ou mal non plus, le constat c'est que ces jeunes-là se sont chauffés dès le premier jour de manif du mouvement de foutre un bordel monstre, certes inspiré par une imagerie émeutière directement inspiré du "milieu" et du monde anar, mais quand même).

Bien sûr que y'a plein de problèmes dans tout ça. Bien sûr que le "milieu radikal" se tape des érections sur lui-même à longueur de journée et amplifie toutes ces actions sans jamais trop revenir dessus. Mais un truc comme "montrer les images de violences policières", ce n'est pas non plus que pour faire monter la haine anti-flic, beaucoup s'en serve aussi pour réfléchir à des stratégies tangibles et concrètes pour tenir la rue.

Tenir la rue en manif, je pense pas que ça soit forcément mauvais. C'est déjà moins mortifère que les manifs de base, sur le plan de l'imaginaire de lutte ça attire bien plus de monde, quand tu vois les pôles de résistances locaux à nantes, rennes, paris, je dis pas que ça a un impact concret tous les jours sur le monde qui existe, mais ça a quand même l'avantage de dégager d'autres images du révolutionnaire que de l'intello coincé dans ses livres ou du mec qui se plaît à faire des marches "contre ..." à moins de 300 alors que tout le monde s'en branle.
Je clashais énormément il y a pas mal de temps aussi, mais le délire du "cortège de tête", c'est quand même quelque-chose, je peux pas nier que des liens se tissent entre des mondes différents et que ça véhicule d'autres manières de voir les choses à plein de gens qui justement ne sont pas enfermés h24 dans ce milieu-là. De même à la ZAD, je peux pas nier que deux mondes différents (ou plus) se sont complètement entremêlés que ce soit dans les manifs sur nantes ou dans la lutte fragmentaire contre NDDL, et ouais, ça créé des petits foyers intéressants, d'expérimentations locales. Même si les termes sont peut-être trop gros, on peut pas nier qu'il y a pour une fois une prise sur le réel concrète et qu'elle s'articule au délire émeutier...

Après, c'est clair que c'est pas suffisant. Mais limiter tout ça à l'entre-soi alternatif, à l'heure d'aujourd'hui, je pense que c'est être en décalage avec la réalité, au moins à paris, rennes, nantes.  

Pour l'anecdote de nuit debout ça ne m'étonne même pas mais très sincèrement je pense que c'est plus le fait d'alterno-décroissants (post?)citoyennistes que des mecs des "cortèges de têtes" ou autre.

Les actions moins risqués, les mêmes en font de plus en plus. L'émeute pour l'émeute complètement débile c'est quand même un truc assez dépassé. Ouais quand y'a une grosse manif le milieu sait pas réagir autrement que comme ça, mais en même temps... une manif quoi. Comment participer de manière la moins pire, en dégageant un imaginaire le moins mortifère, et en étant le plus fidèle à soi-même. Se défouler comme ça, je trouve ça pas ça complètement bidon au fond, si c'est fait avec finesse et stratégie. Je suis allé à aucune manif parisienne donc je peux pas vraiment parler mais quand même je vois à quoi ça ressemble. Y'aura toujours des types chauds pour foutre le bordel en manif de toutes manières, milieu militant radikal ou pas milieu militant radikal là dedans. A partir de là faut trouver sa place, et c'est vrai que ca peut être fun.

Les gens sont bien conscients qu'à part ceux qui figurent dans ces cortèges les conceptions de fond sont pas du tout partagées, déjà que c'est bien difficile aussi à l'intérieur de ces cortèges là (......). Mais si tu quittes ce terrain, où la cgt manifeste, où les citoyennistes manifestent, etc., ça devient encore plus difficile d'être en prise sur le réel. C'est ces gens là qui sont mécontents du monde tel qu'il existe actuellement..
Et je connais personne qui en mettant un coup sur une vitrine pense avoir mis un coup au capitalisme ou je ne sais quoi. Juste des personnes qui aiment bien se saisir de ces possibilités pour se défouler, et qui veulent dégager d'autres imaginaires de luttes que la marche syndicale.

Les cgt et cgtiste qui lâcheront tout le monde au premier coup de sifflet, franchement c'est de la considération hyper méprisante et téléphonée; bien sûr que les 3/4 oui mais dans les bases syndicales y'a plein de gens très combattifs qui voient plus loin que le problème d'une seule loi ou restructuration dans leur boite, après faut bien s'organiser avec les outils de l'époque, c'est triste mais bon. Puis tous ces gens-là sont quand même potentiellement les révoltés de demain, si comme tu dis les velléités politiciennes du milieu radikal se réalisent, j'trouve ça important d'avoir un rapport avec eux (lol). Plus sérieusement quand je vois des autonomes radikaux arriver pour soutenir les cheminots bloquer leur gare avec leur "k-way noir" acheté après l'article qu'ils ont lu sur parisluttes, bon bah, ça me déplait pas, idem quand ça file aux raffineries ou à je sais pas quel piquet de grèves et que ça hésite pas à y intervenir à sa manière, à enfin se montrer en fait, c'est ce qu'il manque cruellement... je préfère toujours ça au "milieu anarchiste organisé" anti manif-émeutière qui vont voir les mêmes gens avec des tracts que le front de gauche ne renierait pas, hyper fragmentaires dans leur critique, ajoutant tout juste dans leur conclusion de conclusion que peut-être, sait-on, la restructuration/loi/connerie contre laquelle lutte les gens en question participe d'un système plus grand... sérieusement c'est consternant, jusqu'à il y a quelques jours j'avais l'impression que le "milieu" se divisait entre radikaux bourrins auto-satisfaits de leur alternatives communautaires pseudo"offensive" et "radikaux organisés en pseudo-prise avec le réel" aimant se complaire dans les pires tracts et pire rdv pour se faire croire que, eux, ils allaient taffer avec le vrai mouvement réel..

Bien sûr là j'quitte le terrain de la manif radikal, puisque justement le principal défaut du milieu je pense c'est son manque d'intérêt évident pour le "monde du travail". Sans vouloir réactiver une pseudo identité ouvrière effacée, il est clair que c'est dans ce monde là que se situe réellement l'enjeu des luttes pour l'autonomie et qu'il serait très facile d'y avoir une prise, au moins équivalente (en "terme de prise"...) à ce que font les émeutiers dans la rue sur les jeunes... ce serait déjà ça. Les quelques rares jonctions dans le "mouvement contre la loi travail" pouvaient pas me déplaire sur ce point.

Après j'suis ok avec toi dans le lfond, je me fais l'avocat du diable d'un certain point de vue, mais j'trouve ça important parce que finalement tout n'est pas si mauvais là dedans. Et je trouve que de plus en plus les gens ont du recul sur ce qui se passe avec tout ça, essaie de penser aussi des stratégies à l'intérieur de ce bordel, et que c'est pas un truc autant voué à aller dans le mur que ça, SI justement des luttes pour l'autonomie dans le monde du travail reprennent concrètement... c'est clair que ça a pas l'air d'être à l'ordre du jour mais bon.

Et vu la nouvelle phase d'atomisation qu'on nous prépare avec l'uberisation de tout ce gros bail, ça va être encore plus difficile de penser tout ça. Affirmer que les autonomes limitent leurs manifs sauvages au résultat dans le jt, c'est faux, c'est tout. Par contre que le principal défi soit "s'organiser partout pour créer de l'autonomie, de la réflexion, de la solidarité, et pas dans son entre-sois confortable, alternatif et grégaire", j'peux n'être que d'accord. La dernière critique de nuit debout par le pseudo "comité érotique révolutionnaire" rattaché à la fois à palimpsao et lundiam (deux stars du milieu que je pensais pourtant éloignées) dresse encore une fois des constats assez intéressants là dessus: critique de l'urbanisme en prônant un retour d'une prise sur l'échelle du quartier, de l'auto organisation dans nos rues, etc.

C'est en lisant des trucs comme ça, aussi bancals qu'ils sont, que j'me dis que le milieu est pas perdu, et qu'il peut très bien articuler ses pires côtés avec tout ce qu'il faudrait dépasser ailleurs (échelle du quartier, luttes dans le travail, solidarités effectives dans le développement de "contre-sociétés" d'autonomie pratique, etc). Cela dit j'te conseille pas tellement de lire le texte mais c'était un exemple parmi d'autre. Alors que j'avais chié mentalement sur leur "l'Autonomie ou rien" qui se concluait sur autonomie=commune-communautaire (c'est malheureusement encore ce que fais ce nouveau texte, mais le seul truc positif c'est les digressions sur la ville/l'échelle du quartier et du principe d'auto-organisation avec en filigrane une critique de nuit debout, qui a mis du temps à arriver...)

désolé pour la longueur horrible du message, son caractère brouillon + les redondances.. Mais pour conclure: je suis d'accord avec toi dans le fond sur pas mal de choses je pense (concernant l'état actuel des "luttes" et du "milieu"), mais c'est pas en crachant en mode tout noir, tout blanc, qu'on se fera entendre et je pense qu'il y a aussi une certaine satisfaction à balancer tout ça derrière nos claviers, quasiment apprentis-gestionnaires. Justement t'as plein de trucs intéressants à dire mais les autres pourront y être réceptifs qu'à partir du moment où c'est réellement honnête, je pense. Et cracher sur des trucs aussi "logiques" que poster des violences policières sur internet, bah à ce rythme-là on a pas fini, construisons notre tour d'ivoire mais la prise sur le réel c'est pas pour demain

en fait t'es un-e soce-dem radicalisé-e (tu vas vraiment te plaire à l'educ nat), donc comment peux-tu partager pas mal de points avec messeufs qui est plutôt dans une veine anarcho-communiste mâtiné d'idées situ? parce que lui, je pense vraiment pas qu'ille soit favorable à un réformisme radicalisé sur toutes les luttes car "tout n'est pas tout noir ou tout blanc". Je vais arrêter de penser à la place de messeuf même ça ne me gêne pas parce que je ne suis pas démocrate, mais lui, il porte des positions maximalistes, qu'ille assume totalement et qu'ille expose simplement aux gens de peu qu'ille fréquente.
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Lun 6 Juin - 23:54

Parce qu'il m'arrive d'affirmer à peu près les positions de messeufs avec le même aplomb et que quand je réfléchis sur ces discussions, après-coup, il m'arrive de regretter.

Je ne dis pas que tout n'est pas tout noir, tout n'est pas tout blanc en général. .... Bien sûr que non.
Je dis que tout n'est pas noir, tout n'est pas blanc dans l'analyse du "milieu".

Par là je voulais juste dire que j'y trouve de bonnes choses, même dans le milieu, et même dans le milieu "manif-émeutier" qui se revendique anarcho-communiste mâtinée d'idées situ lui aussi bien souvent.

Intervenir et se montrer dans certaines luttes comme on est, avec notre "maximalisme", c'est pas un réformisme radicalisé.

C'est cool qu'il ait affirmé toutes ces positions ici, mais s'il fait la même chose s'il lui arrive de parler avec des gens du "milieu" (qui sont à peu près les seuls à tenter quelque-chose, finalement), je doute qu'il les convainc de quoi que ce soit. Or mon objectif c'est aussi ça, d'arriver à construire des projets communs sans tomber ni dans le "programme commun" ni dans le "réformisme radicalisé", tout simplement parce que je pense que c'est dans la pratique que se définissent, se réalisent et se ressentent beaucoup de choses et que cette pratique peut être favorisée par ce genre de "projet commun" qui peuvent prendre plein de formes différentes: "couler du béton", "inverser les panneaux" etc, mais aussi émeutes, repas de quartier, discussions collectives, etc. Il est impossible d'affirmer que le "milieu" ne fait rien à part se complaire dans l'émeute; par contre il est évident qu'une partie du "milieu" si.

C'est en cela, que tout n'était ni noir ni blanc. Les interventions autonomes sur les piquets de grèves, je trouve ça positif. Le cortège de tête, comme pratique de la rencontre, je trouve aussi ça positif. La ZAD aussi. C'est ça que je voulais dire. Et pourtant, si j'avais à imaginer là, tout de suite, un truc que j'aimerais qu'il y est, bah dans mon imaginaire ce serait tout sauf un "cortège de tête" ou une ZAD ou même une simple intervention de 50 types déguisés en black-block sur des quais de gare ou des devants de raffineries. Mais je trouve ça moindre mal, et même, positif, je pense qu'on peut partir de là pour construire plus.

J'ai rien dit d'autres, et je trouve que les positions maximalistes envisagées comme telles se rapproches à quelques égards d'un caractère gestionnaire assez déplaisant.

Peut-être aussi que tout part d'une incompréhension et/ou d'une sur-interprétation de ma part, et que c'était juste un coup de gueule spontané. Ca m'arrive souvent, ça m'arrive souvent aussi de pousser des coups de gueules spontanés.
Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1502
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Mar 7 Juin - 0:39

Citation :
Les interventions autonomes sur les piquets de grèves, je trouve ça positif.

déjà vu, déjà foiré.

Citation :
Le cortège de tête, comme pratique de la rencontre, je trouve aussi ça positif.

je préfère l'arrière de la classe devant c'est pour les fayots.

Citation :
La ZAD aussi

le goulag sans les barbelés

Citation :
Mais je trouve ça moindre mal, et même, positif, je pense qu'on peut partir de là pour construire plus.

on ne construit rien avec de la merde, on tire la chasse.

Citation :
je trouve que les positions maximalistes envisagées comme telles se rapproches à quelques égards d'un caractère gestionnaire assez déplaisant.

surtout ça n'a rien de maximaliste et c'est pour ça que ça tourne à une déplaisante gestion.

Citation :
Intervenir et se montrer dans certaines luttes comme on est, avec notre "maximalisme", c'est pas un réformisme radicalisé.

Si. Et les idées et les pratiques révolutionnaires ne peuvent pas s'épanouir dans des luttes sociales "classiques" (en complément de mon premier paragraphe).

Citation :
Il est impossible d'affirmer que le "milieu" ne fait rien à part se complaire dans l'émeute

oui il picole aussi et déblatère une idéologie qui ressemble à du communisme sans en être vraiment non plus parce qu'il a pas les gonades d'aller affirmer ses idées parmi le prolétariat ni la patience de lire quelques bon livres.

Citation :
Or mon objectif c'est aussi ça, d'arriver à construire des projets communs

??? Fais un peu de danse et de muscu et sors en soirées étudiantes ou en boite draguer les meufs le WE, ça baise plus et elles font moins la gueule que les meufs du milieu, c'est important de profiter de sa jeunesse quand il en est encore temps.
Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1502
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Mar 7 Juin - 1:00

PS si tu veux supprimer ton message, dis-le moi, je le "déquoterai". Au niveau de la coordination des luttes, ça, on peut y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Mar 7 Juin - 1:07

Toujours très agréable de te lire quand même, sacré mélange d'humour, cynisme, réalité, n'imp

A quand une "petite bibliothèque du Lumpen Petit Bourgeois" pour nous engager sur la voie du mouvement réel grâce à la "patience de lire quelques bons livres". Parce qu'apparemment à l'heure actuelle, rien ne vaut la peine de faire plus, tant que les gens porteront pas leurs couilles d'aller parler au "prolétaire" haha, ça n'en vaut pas la peine et puis toutes les luttes sociales actuelles restent profondément "classiques".

Alors merci de me conseiller de m'engager dans la compromission la plus totale, cynique et jouissive. Les soirées étudiantes et bientôt les WEI. En fait, même le métier de prof me paraît trop plat dans la compromission désormais. Merci pour cette révélation

PS: Ton PS a su achever mon fou rire comme il fallait. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1114
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   Mar 7 Juin - 1:38

Laughing
bob 2-0 lumpi
un peu de substance et du cœur lumpen, t'y arriveras !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Un manifestant dans le coma : de nouvelles images à charge contre les policiers "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Steffy Forrester est dans le coma (pv François, Taylor, Liam, Hope etc)
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» Nouvelles images de Pokémon X et Y !
» Deux jeunes femmes, deux tasses, un thé... [Feat. Hyûga Hinata]
» [PMDM] Un nouveau trailer ainsi que des thèmes 3DS et de nouvelles images du jeu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.Q.N.I :: Actualités :: France-
Sauter vers: