A.Q.N.I

Forums de discussion des survivant-es d'A.Q.N.I
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Spasme [fanzine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
M.

avatar

Messages : 1577
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Dim 13 Aoû - 8:05

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
Moi, j'ai choisi le camp de l'antiracisme révolutionnaire, héritier du MTA de la défunte GP.

http://al-dante.org/politique/les-nouveaux-partisans-histoire-de-la-gauche-proletarienne/

Citation :
Quarante ans après son auto-dissolution, la Gauche Prolétarienne – sans nul doute l’organisation révolutionnaire d’extrême gauche la plus importante, par son impact politique, lors des années agitées de l’après mai 68 – n’a, à ce jour, fait l’objet d’aucune publication digne de ce nom.

On peut s’interroger sur cette amnésie sélective, s’agissant de cet épisode particulièrement combatif de ce moment révolutionnaire. Mais un constat s’impose : l’essentiel de cette histoire devait disparaître de la mémoire pour ne laisser place qu’au repentir, à la nostalgie, ou à la caricature dépolitisée ; comme s’il s’agissait d’éliminer de la tête des ouvriers, et notamment des immigrés, ainsi que de toute une jeunesse en colère, l’histoire militante et vivante de la GP.

Éditer ce livre, c’est contribuer à briser la confiscation de la mémoire des luttes. C’est affirmer que ce que nous vivons aujourd’hui : les défaites, la démoralisation, l’inorganisation, le peu de détermination militante… ne dureront qu’un temps.

Cette chronologie documentée et commentée de la Gauche Prolétarienne, de sa constitution jusqu’aux lendemains de sa dissolution, (avec son journal La Cause du peuple, et son bras armé, la Nouvelle Résistance Populaire) a été rédigée collectivement par un groupe de militants de base, en réunissant souvenirs, témoignages et documents d’époque, et forme un ouvrage composé à partir de ce qui a été réellement fait et réellement dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Dim 13 Aoû - 11:24

http://mensonges.fr/terreplate/terreplate.html
Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1441
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Lun 14 Aoû - 0:43

M. a écrit:
Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
Moi, j'ai choisi le camp de l'antiracisme révolutionnaire, héritier du MTA de la défunte GP.

http://al-dante.org/politique/les-nouveaux-partisans-histoire-de-la-gauche-proletarienne/

Citation :
Quarante ans après son auto-dissolution, la Gauche Prolétarienne – sans nul doute l’organisation révolutionnaire d’extrême gauche la plus importante, par son impact politique, lors des années agitées de l’après mai 68 – n’a, à ce jour, fait l’objet d’aucune publication digne de ce nom.

On peut s’interroger sur cette amnésie sélective, s’agissant de cet épisode particulièrement combatif de ce moment révolutionnaire. Mais un constat s’impose : l’essentiel de cette histoire devait disparaître de la mémoire pour ne laisser place qu’au repentir, à la nostalgie, ou à la caricature dépolitisée ; comme s’il s’agissait d’éliminer de la tête des ouvriers, et notamment des immigrés, ainsi que de toute une jeunesse en colère, l’histoire militante et vivante de la GP.

Éditer ce livre, c’est contribuer à briser la confiscation de la mémoire des luttes. C’est affirmer que ce que nous vivons aujourd’hui : les défaites, la démoralisation, l’inorganisation, le peu de détermination militante… ne dureront qu’un temps.



Cette chronologie documentée et commentée de la Gauche Prolétarienne, de sa constitution jusqu’aux lendemains de sa dissolution, (avec son journal La Cause du peuple, et son bras armé, la Nouvelle Résistance Populaire) a été rédigée collectivement par un groupe de militants de base, en réunissant souvenirs, témoignages et documents d’époque, et forme un ouvrage composé à partir de ce qui a été réellement fait et réellement dit.

On a déjà parlé de ce bouquin sur le forum. Il est excellent. Il opère bien la distinction entre un militantisme blanc, réformiste et petit-bourgeois au sein de la cgt et du pcf et un militantisme révolutionnaire auprès des ouvrierEs raciséEs et non-qualifiéEs. Si les luttes avaient été menées en non-mixité de sexe et de race, je pense qu'elles auraient pu aboutir à une meilleure compréhension et surtout à une meilleure synergie entre les différentes fractions du prolétariat.
Il décrit très bien une lutte au sein de cette colonie de l'intérieur qu'était l'usine renault à boulogne-billancourt. Finalement, on se rend compte que près de 40 ans plus tard, on a eu une lutte de classe avec une forte implication du prolétariat racisé similaire à l'usine PSA aulnay-sous-boy. Ce qu'il manque à tous ces camarades désireux d'en finir avec le vieux monde, c'est une bonne discussion, autour de brochettes de tofu grillant sur un braséro, sur la décontruction de leurs privilèges d'homme cis dans une société hétéro-patriarcale.
Le livre élude totalement des questions fondamentales pour l'essor d'un mouvement de transformation du réel comme l'asexualité, les vélorutions comme alternatives à la fraude des transports en commun et la critique des assignations à un genre.
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Lun 14 Aoû - 1:07

Tu te contredis. Il ya qqchose qui cloche.
LPB a écrit:
Si les luttes avaient été menées en non-mixité de sexe et de race, je pense qu'elles auraient pu aboutir à une meilleure compréhension et surtout à une meilleure synergie entre les différentes fractions du prolétariat.
Non mixité, meilleure compréhension ? Tes sérieux en plus on dirait

LPB a écrit:
Ce qu'il manque à tous ces camarades désireux d'en finir avec le vieux monde, c'est une bonne discussion, autour de brochettes de tofu grillant sur un braséro, sur la décontruction de leurs privilèges d'homme cis dans une société hétéro-patriarcale.
La d'accord, et ça vaut pour tout le monde: oublions les privilèges


Revenir en haut Aller en bas
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1441
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Lun 14 Aoû - 1:50

Latifa a écrit:
Tu te contredis. Il ya qqchose qui cloche.
LPB a écrit:
Si les luttes avaient été menées en non-mixité de sexe et de race, je pense qu'elles auraient pu aboutir à une meilleure compréhension et surtout à une meilleure synergie entre les différentes fractions du prolétariat.
Non mixité, meilleure compréhension ? Tes sérieux en plus on dirait

LPB a écrit:
Ce qu'il manque à tous ces camarades désireux d'en finir avec le vieux monde, c'est une bonne discussion, autour de brochettes de tofu grillant sur un braséro, sur la décontruction de leurs privilèges d'homme cis dans une société hétéro-patriarcale.
La  d'accord, et ça vaut pour tout le monde: oublions les privilèges



Je n'ai jamais été aussi sérieuxSE. Ces quelques mois de repos m'ont dessillé définitivement les yeux sur les avantages dus à ma blanchité. Fréquenter des prolétaires racisés pour moi, c'est prendre le risque d'imposer mes points de vue de blanc derrière le prétendu universalisme d'une révolution pensée principalement par des blancs. Toi-même, anticommuniste viscéral, tu sais bien que cette révolution prolétarienne n'a jamais eu lieu. Et pourquoi? parce qu'au moment de l'élargissement du capital de la révolution industrielle au niveau mondial, à la fin du 19ème siècle, le prolétariat blanc a pu bénéficier de la richesse extraite des colonies. Ce prolétariat blanc n'a pas hésité à sacrifier la révolution pour suivre un parti socialiste réformiste à la bernstein. Il a même fait pire en se muant en sueur de burnous dans les colonies.
Aujourd'hui, la répartition du travail au niveau mondial n'a toujours pas fondamentalement changé malgré la décolonisation. Les mêmes mécanismes impérialistes sont à l'oeuvre. Une droite et une extrême-droite qui n'hésite pas, hier comme aujourd'hui, à porter le coup de poing sur le racisé et une gauche et une extrême-gauche y compris libertaire qui pense à "humaniser" le plus possible le rapport blanc/racisé au lieu de chercher à l'abolir. Cette "humanisation" passe par une attaque de la foi des racisés sous couvert de défense de la laïcité voire d'anticléricalisme (par ailleurs, il est toujours amusant de voir ces "bouffeurs de curés" se gargariser sur du blues, hypocrites !), sur les accoutrements non occidentaux (voile, etc). Il est à noter que l'Etat Français, hier en Algérie française comme aujourd'hui en métropole, à toujours tenter de faire ôter le voile aux femmes musulmanes et à dresser celles-ci contre leurs maris. C'est une traditionnelle récupération d'idées émancipatrices par la réaction.
C'est pourquoi, je ne pense plus que nous puissions mener une lutte émancipatrice en conservant comme prémisse l'unité du prolétariat pour mener la révolution. Au contraire, une union réelle me semble plutôt découler d'un processus révolutionnaire très poussé voire impossible jusqu'au démantèlement total des vieilles structures et idéologies du capitalisme.
Les prolétaires blancs doivent continuer la lutte mais sans se poser comme les kapos du mouvement réel, pour ce faire, la non-mixité peut être une solution.
Cette séparation n'est que factice puisque que, comprise dans le mouvement historique, elle mène à un monde qui a résolu le problème de ses contradictions dont celle de la race.
J'espère que j'ai pu répondre à ton interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
M. Du Nihilisme

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Lun 14 Aoû - 3:07

l'analyse est juste

Revenir en haut Aller en bas
M.Aîda

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 13/08/2017

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Lun 14 Aoû - 23:48

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
Latifa a écrit:
Tu te contredis. Il ya qqchose qui cloche.
LPB a écrit:
Si les luttes avaient été menées en non-mixité de sexe et de race, je pense qu'elles auraient pu aboutir à une meilleure compréhension et surtout à une meilleure synergie entre les différentes fractions du prolétariat.
Non mixité, meilleure compréhension ? Tes sérieux en plus on dirait

LPB a écrit:
Ce qu'il manque à tous ces camarades désireux d'en finir avec le vieux monde, c'est une bonne discussion, autour de brochettes de tofu grillant sur un braséro, sur la décontruction de leurs privilèges d'homme cis dans une société hétéro-patriarcale.
La  d'accord, et ça vaut pour tout le monde: oublions les privilèges



Je n'ai jamais été aussi sérieuxSE. Ces quelques mois de repos m'ont dessillé définitivement les yeux sur les avantages dus à ma blanchité. Fréquenter des prolétaires racisés pour moi, c'est prendre le risque d'imposer mes points de vue de blanc derrière le prétendu universalisme d'une révolution pensée principalement par des blancs. Toi-même, anticommuniste viscéral, tu sais bien que cette révolution prolétarienne n'a jamais eu lieu. Et pourquoi? parce qu'au moment de l'élargissement du capital de la révolution industrielle au niveau mondial, à la fin du 19ème siècle, le prolétariat blanc a pu bénéficier de la richesse extraite des colonies. Ce prolétariat blanc n'a pas hésité à sacrifier la révolution pour suivre un parti socialiste réformiste à la bernstein. Il a même fait pire en se muant en sueur de burnous dans les colonies.
Aujourd'hui, la répartition du travail au niveau mondial n'a toujours pas fondamentalement changé malgré la décolonisation. Les mêmes mécanismes impérialistes sont à l'oeuvre. Une droite et une extrême-droite qui n'hésite pas, hier comme aujourd'hui, à porter le coup de poing sur le racisé et une gauche et une extrême-gauche y compris libertaire qui pense à "humaniser" le plus possible le rapport blanc/racisé au lieu de chercher à l'abolir. Cette "humanisation" passe par une attaque de la foi des racisés sous couvert de défense de la laïcité voire d'anticléricalisme (par ailleurs, il est toujours amusant de voir ces "bouffeurs de curés" se gargariser sur du blues, hypocrites !), sur les accoutrements non occidentaux (voile, etc). Il est à noter que l'Etat Français, hier en Algérie française comme aujourd'hui en métropole, à toujours tenter de faire ôter le voile aux femmes musulmanes et à dresser celles-ci contre leurs maris. C'est une traditionnelle récupération d'idées émancipatrices par la réaction.
C'est pourquoi, je ne pense plus que nous puissions mener une lutte émancipatrice en conservant comme prémisse l'unité du prolétariat pour mener la révolution. Au contraire, une union réelle me semble plutôt découler d'un processus révolutionnaire très poussé voire impossible jusqu'au démantèlement total des vieilles structures et idéologies du capitalisme.
Les prolétaires blancs doivent continuer la lutte mais sans se poser comme les kapos du mouvement réel, pour ce faire, la non-mixité peut être une solution.
Cette séparation n'est que factice puisque que, comprise dans le mouvement historique, elle mène à un monde qui a résolu le problème de ses contradictions dont celle de la race.
J'espère que j'ai pu répondre à ton interrogation.
Parfaitement, merci beaucoup.
Je suis d'accord sur la totalité de ta réponse.
Je m'excuse pour ma confusion, je t'avais mal interprété.e
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Latifa

avatar

Messages : 1100
Date d'inscription : 04/08/2015

MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   Mar 15 Aoû - 3:54

Moi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spasme [fanzine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spasme [fanzine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Fanzine N°5 - Septembre 2016
» Escorter le Magot
» One Hospice- Banaro Town
» Et dans les méandres de mon coeur, je persiste à croire que c'est là une erreur [Rose]
» BACKSTAB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.Q.N.I :: Publications-
Sauter vers: