A.Q.N.I

Forums de discussion des survivant-es d'A.Q.N.I
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La bourgeoisie nous a volé la techno !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bobomb

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 17:49

La techno est un genre musical inspiré par la house de Chicago, la new wave, la soul, la funk et la musique conceptuelle futuriste, entre autres. L'axe USA-Angleterre-Allemagne, ou Detroit-Manchester-Berlin, peut être considéré comme le berceau de cette culture atypique.

Apparue dans des contextes sociaux particuliers (luttes des communautés gays et noires aux USA ; contre culture subversive jouant un rôle notable dans la réunification Berlin Ouest/Est ; instrument d'immédiatisme pour repassionner la vie quotidienne avec les free ; etc.), la techno aurait pu rêver de devenir la nouvelle musique prolétarienne qui aurait rythmé la Grande Révolution Future.

Malheureusement, ce ne fût pas le cas. L'esthétique bousculant la politique n'a bientôt fait plus que de la mettre sur le côté, la massification du mouvement, et ses différents genres le rendant complexe et incontrôlable, et ce dans un temps très limité, ont fait que le Grand Mouvement Prolétarien Pour La Révolution n'a pas pu s'en saisir correctement en tant qu'élément stratégique dans son Jeu de la Guerre.

Car, dans chacun de ces cas, et ce assez rapidement, la techno fût récupérée par toutes sortes de logiques marchandes, faute d'avoir su développer (ou voulu ?) des formes d'auto-défenses et d'auto-organisations suffisantes face à des dynamiques tentaculaires qui ont pour principe de coloniser tous les aspects de la vie quotidienne.


- Aujourd'hui, les teuffeurs et les fans d'acid-house se considèrent presque comme ennemis, les différentes musiques électronique sont définitivement séparées, l'IDM est au nerd ou au hipster, la techno/techno-house à la bourgeoisie hype et la "tekno de teuf" aux prolétaires/classes moyennes décadentes.
- Aujourd'hui, la free-partie est largement dominée par le hardcore, quand ce n'est pas une trance routinière tombée dans un délire new-age orientaliste comme on en fait plus, et a largement oublié tout côté expérimental mêlant les sous-genres pour concocter des mélanges parfois vraiment dingues.
- Aujourd'hui, la techno est devenue hype, les clubs branchés gentrifient, on peut aller écouter les meilleurs DJs sur des péniches gérées par des ex-HEC.
- Aujourd'hui, la drogue est devenue forcément constitutive de l'écoute, et les frees sont devenues des machines à drogues gigantesques, où la moindre incartade sonore variant d'un bpm autoroutier est sifflée par un public qui n'en a presque plus rien à foutre du son et des principes de bases d'autogestions issus des théories de ce bon vieux pirate d'Hakim Bey.

Brefff, je me fatigue à force d'énoncer des banalités, il faudrait un exposé largement plus détaillé de la chose pour prouver que la techno, comme toute musique dès qu'elle se massifie, s'est déconnectée de ses origines et des réalités sociales dans lesquelles elle a émergé. Aujourd'hui, un morceau de Larry Heard un peu jazzy sera immédiatement qualifié de "techno bourgeoise" par les Saint-Patrons de la teuf, et l'on se trouve face à deux facettes d'un même monde qu'il faut nous ré-approprier: la teuf schlaguée vidé de tout contenu subversif, malgré quelques sursauts lors des grosses saisies de sons, ou quelques soundsystems de jeunots qui tiennent 3 ans ; les clubs petits-bourgeois ou bourgeois rejouant le jeu de la routine d'invitations de gros DJ-starifiés pour au moins 15 euros, où les sets sont devenus plus pauvres que jamais et où il s'agit de goûter ses premières drogues et de serrer des culs ; voire, parfois, la techno-muséale, dans les centres d'Art contemporains où le genre se parodie lui-même dans un dernier sursaut "inventif".
Bien sûr, je ne parle même pas des musiques électroniques appelées EDM qui passent toute la journée sur Fun Radio et autres NRJ, ça on s'en branle plus ou moins.

C'est pour toutes ses raisons que je pense qu'il est grand temps de mettre sur pieds un Comité Autonome Pour la Réappropriation Populaire de la Techno !

A vos Ableton !
A vos camtars !
A vos pinces Monseigneur !

...

Trèves de plaisanteries, tout ça pour mettre un peu de sons sans me faire traiter de petit-bourgeois en préservant ma pureté révolutionnaire, camarades:













Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 18:38

Go faire un article sur la techno et le mouvement free party qui part en couilles pour le journal qui sortira jamais ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 18:46

FCP a écrit:
Go faire un article sur la techno et le mouvement free party qui part en couilles pour le journal qui sortira jamais ! Smile

Mais si !! Faut juste qu'on ait assez d'articles, d'images débiles et de montages douteux pour faire un premier numéro !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 18:50

Sinon j'aime le texte, il plairait à certains de mes potes dans le délire de la teuf !
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 20:07

Haha ouais pourquoi pas un petit article, mais il faudrait un truc moins brouillon/plus long, l'idée du Comité Autonome est marrante aussi, à voir

C'est juste que, au-delà des sons de teuf, la musique électronique (IDM, techno, techno-house, etc.) est assez mal vue, et j'ai jamais vu d'évènements avec ce type de sons lors de trucs "militants". Après, je suis déjà tombé sur des trucs de rap, des soundsystem dub ou même electro-teuf qui étaient vraiment cool dans ces trucs, mais tous le pan des sons type techno de Détroit (Underground Resistance etc), house de Chicago, acid-house, et dérivés, ont été carrément séparé et attribué à un imaginaire bourgeois, du moins c'est l'impression qui m'en ressort.

Alors qu'à la base, faut pas oublier que ceux qui écoutaient ces sons-là ont participé aussi aux premières raves, et ces musiques ont émergé dans des contextes spécifiques comme contre-cultures subversives (que ce soit chez les communautés gays, noires, ou dans la G-B de Thatcher ou l'Allemagne de la chute du mur).

C'est dommage qu'aujourd'hui pour pouvoir en écouter il faille payer au minimum 15 euros pour rentrer dans des clubs détestables et se rendre compte que le set en question soit dégueulasse comparé aux trucs postés par l'artiste sur des radios ou à son travail en studio. Dommage que les luttes s'en soient pas saisies, ou que la scène se soit fortement embourgeoisée. Malgré ce, il reste des trucs cool je trouve.



Dernière édition par Bobomb le Mer 4 Nov - 1:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 21:45

Sinon globalement une réflexion sur la fête ça pourrait être intéressant. La fête comme moment d'exutoire, sorte d'hétérotopie ayant un intérêt dans la reproduction du rapport social capitaliste. Ou bien la fête comme lieu de refuge.

Une fois une connaissance m'avais dit : "Si tu veux faire la fête va en Espagne, là bas ils sont tous au chômage donc leur seule occupation c'est de faire la teuf."

Je sais pas s'il avait raison mais ça dit beaucoup de choses en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Mao_ré

avatar

Messages : 1191
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 22:04

Cet été j'ai été invité pour mon premier concert de taiquenau de ma life ! On m'a offert une place pour Laurent Garnier je crois. Bah c'était sociologiquement enrichissant, je n'avais que rarement été au contact d'autant de drogués comme ça. Le son bah c'était de la techno quoi après, il y avait des moments pas mal dirais-je.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com
M.

avatar

Messages : 1533
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mar 3 Nov - 22:58

Swagluminati a écrit:
Sinon globalement une réflexion sur la fête ça pourrait être intéressant. La fête comme moment d'exutoire, sorte d'hétérotopie ayant un intérêt dans la reproduction du rapport social capitaliste.

Sans vouloir être relou ça a pas déjà été fait dix mille fois dans des brochures etc... ? Que le sujet soit abordé certes, mais dans un truc plus sur le sujet de la techno, son évolution, et son éventuel future, ça peut être sympa. Enfin après moi j'ai rien le temps d'écrire en ce moment donc je l'ouvre pas trop non plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Lumpen Petite Bourgeoisie

avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 1:10

pourtant t'es childfree scratch

Sinon, fuck la techno, c'est d'la musique de drogués.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 6:30

Non mais on va reprendre la teuff pour nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1533
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 9:53

Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
pourtant t'es childfree scratch

Oui mais je suis redevenu étudiant en plus de travailleur.
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
messeufs

avatar

Messages : 1031
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 10:02

Citation :
La bourgeoisie nous a volé la techno

Tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
messeufs

avatar

Messages : 1031
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 10:03

M. a écrit:
Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
pourtant t'es childfree scratch

Oui mais je suis redevenu étudiant en plus de travailleur.

Toi aussi, hé ben. ça palpe du fric ou quoi d'être étudiant ? Sinon a quoi ça sert
Revenir en haut Aller en bas
M.

avatar

Messages : 1533
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 10:24

messeufs a écrit:
M. a écrit:
Lumpen Petite Bourgeoisie a écrit:
pourtant t'es childfree scratch

Oui mais je suis redevenu étudiant en plus de travailleur.

Toi aussi, hé ben. ça palpe du fric ou quoi d'être étudiant ? Sinon a quoi ça sert

Ben franchement, pour l'instant je kiff bien ce que je fais.
Revenir en haut Aller en bas
http://spasme.noblogs.org
Zarutas

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 27/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 10:25

C'est intéressant de voir la vision que vous en avez en tant que gens de la ville (majorité d'entre vous à ce que j'ai cru comprendre). Dans la campagne charentaise il y a certes, en teuf, une grosse tendance à la dépolitisation (ou alors elle se limite à "fuck l'état qui nous laisse pas nous droguer parce qu'il a peur de nous parce que la drogue c'est trop subversif") mais pas encore d'embourgeoisement. Les teufeurs sont issus du prolétariat ou de la couche inférieur de la petite-bourgeoisie, rarement plus. Les bourges ils restent pas dans les champs pour faire la fête; ils vont à la ville!
La campagne profonde comme premier bastion de la réappropriation révolutionnaire de la trance/techno? Cool

Sinon, la ZAD d'Agen ils avaient organisé un "teknizad" pendant l'été, c'était pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 11:11

Ouais nan, la teuf où que ce soit je pense que c'est plus ou moins la même population, en tout cas si tu restes dans un délire de free et pas de gros festoch, et encore, tant que c'est pas institutionnalisé les gens restent issus du "prolétariat ou de la couche inférieur de la petite-bourgeoisie" comme tu dis, à quelques nuances près.

Moi avec ce topic ce dont je parlais surtout, c'est de la "techno" au sens celle qui se pose en héritière directe de la techno de Detroit, Chicago et de Berlin de la fin des années 80-début des années 90. Du genre les sons que j'ai posté. C'est sensiblement différent, sur le plan musical comme sur celui du public, des sons qui passent en teuf.

Mais historiquement, les deux sont pas si séparés que ça. Déjà y'a des gens qui ont versé dans les deux scènes, en plus y'avait des contacts forts au début, et surtout la musique en teuf n'était pas autant aseptisée qu'elle peut l'être trop souvent aujourd'hui (une plus grande tendance à l'expérimentation notamment, mais aussi au départ des fêtes où l'on écoutait essentiellement de l'acid-house parfois édulcorée).  
Et surtout, les deux sont nés dans des contextes sociaux particuliers et ont évolué avec la répression.

A la seule différence que la "techno classique" s'est sortie de tout ça en s'institutionnalisant largement et en s'embourgeoisant. C'est la techno "des villes" comme tu dis, celle que t'entends dans certains clubs. Et cette musique maintenant dès que t'en écoute avec des gens proches du milieu teuf ou tout simplement avec des gens qui doivent se penser "alternatif" plus que tout, bah t'es limite vu comme quelqu'un qui écoute de la merde molle bourgeoise.

La free s'est aseptisée plus qu'elle ne s'est embourgeoisée je dirais, contaminée entre-autres par toutes sortes de logiques marchanges ; tandis que la "techno dite classique", elle, s'est clairement embourgeoisée jusqu'à quitter complètement les imaginaires de luttes auxquelles elle a pu parfois être associée à ses débuts.

Les autres ZAD ont eux aussi eu leur festoch, avec leur lot de sons électroniques. Et généralement c'est des bonnes initiatives je pense, mais c'est loin de représenter la tendance globale (et surtout on trouvera là non plus jamais de la techno comme je voulais poster ici, même si c'est pas un problème du tout en soit hein haha).
Allez, encore un:

Revenir en haut Aller en bas
messeufs

avatar

Messages : 1031
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 11:12

M. a écrit:
Ben franchement, pour l'instant je kiff bien ce que je fais.

Kestuf?
Revenir en haut Aller en bas
Chabrutit

avatar

Messages : 126
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 12:56

Hé ben qu'ils la gardent cette saloperie dégueulasse!
Revenir en haut Aller en bas
AntiMi#

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 13/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 13:04

Le constat que j'ai fait les dernières fois où je suis retourné en teuf c'est que tout n'est plus qu'hardcore. Le warm-up est hardcore, toute la nuit c'est hard-core et tout le matin c'est hardcore.
Des fois ça part sur du gabber ou du frenchcore, des trucs qu'on avait (presque) jamais vu chez nous dans le sud. Résultat le public est juste là dans un esprit hardcore et la conso de prods est beaucoup moins variée qu'avant de la même façon que la musique l'est moins.
Un autre point, les free ramènent de plus en plus de nazis/apos dégueu (genre hardocre franceet crâne rasé) et personne se bouge pour les dégager, pire on a rarement le soutien des organisateurs. Sur la dernière info d'un petit sound system il y avait même marqué les wesh sont pas les bienvenus. Cocoricooo!
Bref, j'ai été particulièrement déçu par le "milieu" ces derniers temps. C'est ptèt ça de vieillir, on fait plus attention aux détails.
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 14:02

Ouais sur les infos de teuf les références type "No caille" ou contre les wesh c'est de plus en plus fréquents... Le milieu s'est complètement dépolitisé en vrai j'ai l'impression, même si y'a quelques sursauts.
Pour le genre musical perso je suis tombé sur pas mal de moments où le sons n'étant pas assez autoroutier pour le public, ce dernier s'est mis à siffler ou à gueuler, du coup j'ai carrément l'impression que le DJ n'a presque plus le choix que de se conformer aux attentes testostéronée  du public..

Pour la techno "classique" qui sévit dans les clubs, on est un peu face au même phénomène, les sets perdent de leur exigence, on est dans de la techno-linéaire qui survit de montée en montée pour satisfaire les attentes d'un public qui ne s'intéresse plus réellement au son, mais qui vient en festival pour écouter 1h de Set par artiste et se déglinguer avec ses potes. A part quelques exceptions, qui viennent confirmer la règle (par exemple Laurent Garnier en général ça reste propre, pour l'avoir vu plusieurs fois, déjà quand il vient mixer c'est au minimum pour 3heures et rien que ça, ça change pas mal de trucs).
Mais qui que ce soit, l'ambiance est de plus en plus détestable et merdique, ça fait pas mal de temps que j'ai pas foutu les pieds dans un évènements du style mais je garde pas mal de mauvais souvenirs de mes dernière fois...

Du coup je suis vraiment le seul ici à écouter ce genre de "techno bourgeoise" haha ? Vous trouvez tant que ça que c'est merdique ?



Revenir en haut Aller en bas
AntiMi#

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 13/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 14:13

Je connais aucun nom parmi les morceaux que t'as lâché, j'écouterai ça ce soir. Après, je sais pas de quelle génération tu fais partie, mais je fais partie de la toute jeune. Et finalement ces deux dernières, j'ai passé les meilleurs moments dans des boîtes un peu underground de Barcelone qui passaient de la grime, Drum'n'bass et parfois IDM et dans des festivals trance en plein air (surtout parce que j'aime la musique en fait).

Mais c'est clair que les deux sont des milieux COMPLETEMENT dépolitisés, par contre ceux là ont le "mérite" de ne jamais l'avoir été contrairement aux free. La déception vient moins facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 14:22


En vrai je kiffe la techno, et toute sorte de musique électronique : mais j'ai plus d'affinité avec la psytrance (hippie new age) mais aussi avec le breakcore, sinon des trucs un peu plus bourrin genre angerfist.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 14:56

un album de dirtsbomb reprend les tubes de l'ère Detroit à leur manière, c'est cool.


En ce moment, les délires underground-dans-les-caves de ce que j'entends et vois, c'est le retour du Darkwave/garage avec des groupes comme Ventre de Biche, Jessica 93 qui sont indépendants et se font une idée punk/destroy toujours agréable (le label Mon Cul C'est du Tofu par ex).



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 14:57

Après y'a aussi des styles très prolo mais issu d'autres pays, comme le baile funk par ex au brésil, le grime en angleterre, le kuduro etc
Revenir en haut Aller en bas
Bobomb

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 08/06/2015

MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    Mer 4 Nov - 15:52

Ouep exact pour ces styles, mais ceux-là n'ont pas vraiment eu leur récupération bourgeoise chez nous, c'est des trucs encore assez marginaux et je dirais même plus spécifiques à leurs contextes d'émergences, du moins dans la mesure où ils réunissent pas un aussi gros public chez nous.

Y'aurait moyen d'écrire plein de trucs rien que sur le son des musiques de Détroit, N-Y, Chicago, Manchester ou Berlin (sur leurs textures, leurs imageries, etc.), noamment en ce qui concerne leur développement d'imaginaires, de démarches, et sur ce à quoi elles ont aboutis en terme de communautés.

AntiMi# a écrit:
Mais c'est clair que les deux sont des milieux COMPLETEMENT dépolitisés, par contre ceux là ont le "mérite" de ne jamais l'avoir été contrairement aux free. La déception vient moins facilement.

En fait c'est justement ça que je voulais un peu démonter avec mes messages, c'est que la techno que j'appelle "techno classique" a eu des tentatives de politisations ou du moins a, dans ses origines, émergé dans des contextes qui font qu'on peut largement l'associer à des imaginaires de luttes elle-aussi.
Que ce soit avec Underground Resistance, gros symbole de ce côté-là, une sorte de Public Enemy énervé de la techno, ou dans le fait que la techno de N-Y et Chicago ait été inventé et développé par des noirs et des latinos, et a joué un gros rôle dans la reconnaissance et l'émancipation des communautés gays de ces milieux, ou encore en Allemagne avec les clubs clandestins en squat/bunker dont certains sont devenus cultes, ou d'autres, chacun de ces artistes/mouvements contre-culturels ont marqué la vie quotidienne de milliers de jeunes (que ce soit dans leurs villes d'émergences mais aussi un peu partout).

Plusieurs journalistes musicaux de l'époque l'ont très bien montré  (Didier Lestrade, Dan Sicko, Félix Denk, ...).

C'est dommage que tout ce côté-là ce soit complètement envolé, maintenant tout s'est largement aseptisé et embourgeoisé, autant dans la forme, dans le fond, que dans la démarche elle-même. Du coup ouais y'a une déception, pas tellement d'une récupération qui au fond semblait logique et inéluctable, mais plutôt d'un "échec", d'un "-à-côté", dans le développement de ces contre-cultures, qui méritaient mieux et auraient pu aussi jouer un rôle dans la stimulation d'une certaine révolte contre le monde existant, au moins dans les jeunesses des pays développés.

Et je fais aussi parti de la très jeune génération, je dis ça un peu juste sur mon expérience et mes lectures sur le sujet. Ca doit bien faire quand même 6 ans que je suis un gros amateur de techno sous à peu près toutes ses formes, et quand j'ai compris que cette esthétique était véritablement passé à côté d'un truc, que je me suis rendu compte que plus personne n'en écoutait sauf dans des milieux clairement petits-bourgeois/bourgeois sous l'influence d'un mimétisme social plus qu'autre chose, ça dégoute un peu.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bourgeoisie nous a volé la techno !    

Revenir en haut Aller en bas
 
La bourgeoisie nous a volé la techno !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [A.C]Ils nous ont volé notre cargaison! PIRATES ![PV Ariane]
» L'araignée nous à volé la vedette ! [PV : Snowers]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Une bourgeoisie déracinée ! Par Jean Erich René
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.Q.N.I :: Musique-
Sauter vers: